Province ecclésiastique de Sens
Sois le bienvenu, Enfant du Très-Haut !

Avant que de te perdre dans les méandres du palais archiépiscopal, présente-toi au garde du Grand Porche qui te conduira où tu le souhaites.

Que le Très-Haut t'ait en Sa Sainte Garde !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Courrier à répondre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gedeon
ancien clergé de l'archevéché
ancien clergé de l'archevéché
avatar

Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Courrier à répondre   Mar 15 Juil 2008 - 9:31

Citation :
Monseigneur Gedeon,

C’est en ce huitième jour de Juillet de l’an de grâce mille quatre cent cinquante six que je prends la plume suite aux conseils de Son Altesse Armoria.
En effet, suite à de longues conversations en tant que Comte de Flandres à deux reprises, avec elle, j’ai pu me livrer quant à ma situation personnelle, et c’est votre nom qu’elle m’a cité pour me guider dans la quête du bonheur.

Je me permets de vous conter mon histoire rapidement afin que vous puissiez avoir un œil avisé sur les problèmes que je puis rencontrer à l’heure à laquelle je vous écris.

Il y a plus d’un an, je fus marié à une dame se nommant Chamoxa. Tout au long de cette période d’union, prononcée sous l’œil averti du très Haut et d’Illinda, Sainte Patronne des Flandres, j’ai eu le doute quant à la fidélité de mon épouse. Doutes qui s’avéraient confirmés par certaines paroles prononcées par des connaissances mais qui ne voulaient pas s’exposer en public pour prendre ma défense.

Perdu dans ma vie, ne pouvant satisfaire les viles envies de mon épouse, j’ai décidé de prendre la fuite. Enorme erreur de ma part, souhaitant mettre fin à notre union, j’ai contacté Monseigneur Bigornea pour qu’elle fasse la demande de dissolution du mariage qui me liait à mon épouse.

Cette dissolution fut prononcée le vingt sixième de Septembre de l’an de grâce 1455, par Son Eminence Aaron de Nagan (http://forum.royaumesrenaissants.com/viewtopic.php?t=76317&postdays=0&postorder=asc&start=75 )
J’étais vraiment dans un état déplorable en ces temps obscurs. Je souhaitais redonner la liberté à mon épouse pour qu’elle assouvisse toutes ses envies et que je puisse rejoindre Aristote. Cette dissolution fut prononcée en me donnant tous les torts. Torts que j’ai accepté afin de mettre fin à la tourmente qui me traversait.
Il s’avère que le Très Haut a refusé de m’accueillir car il croyait en moi et en mes qualités de gestionnaire. Donc, le cœur gonflé à bloc par la parole divine, je me suis tourné vers les institutions flamandes, exercant moult rôles au sein du Conseil Comtal et portant à deux reprises la couronne comtale.

Cette vie me plaisait mais il semble qu’Aristote ait mis sur mon chemin une dame dont la pureté, l’honnêteté et la fidélité ont fait chavirer mon cœur. Cela fait plusieurs mois que nous agissons comme un couple fidèle aux préceptes d’Aristote, en toute pureté avec pour seul but de remercier le Très Haut pour la seconde chance qu’il m’a offerte. Mon amour pour elle est infini et réciproque, mais nous ne pouvons aller plus en avant sans le consentement de l’Eglise Aristotélicienne. Nous pourrions très bien le faire sans, mais mon cœur et mon âme ne me l’autorisent point.

Je viens à vous pour trouver de l’aide, pour avoir un guide dans les démarches à entreprendre pour prouver ma Foi en Aristote et pour rendre heureux un fidèle Aristotélicien.
Je suis prêt à tout pour prouver ma Foi, je pourrai consacrer tout mon temps à cela mais j’ai besoin d’un guide … j’ai besoin que l’on me montre le chemin … Son Altesse Armoria et néanmoins amie, m’a conseillé de vous contacter en me confiant vos compétences en la matière.
Pardonnez moi si je vous ai fait perdre votre temps, mais c’est à genoux que j’implore votre aide.

J’espère de tout cœur avoir réponse à ma missive. Je puis être joignable partout ou vous le souhaiterez si vous souhaitez avoir d’avantages d’informations quant à mon histoire.

Je vous souhaite une agréable soirée et caresse l’espoir de vous lire au plus vite.

Bien à vous et à vos proches.

Pl@$m de Montfaucon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Courrier à répondre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un courrier inattendu
» Courrier secret de Darren O. Hellson
» Vous connaissez le courrier des enfer?
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Retrouvailles percutantes...[London]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province ecclésiastique de Sens :: Archives Diocèse de Nevers-
Sauter vers: