Province ecclésiastique de Sens
Sois le bienvenu, Enfant du Très-Haut !

Avant que de te perdre dans les méandres du palais archiépiscopal, présente-toi au garde du Grand Porche qui te conduira où tu le souhaites.

Que le Très-Haut t'ait en Sa Sainte Garde !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Funérailles] Greenoasis (28/03/1457)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean de Puisaye
ancien clergé de l'archevéché
ancien clergé de l'archevéché
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 23
Localisation : Archidiocèse de Sens
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: [Funérailles] Greenoasis (28/03/1457)   Ven 27 Mar 2009 - 23:04

OBSEQUES du 28/03/1457

Jean sonna lentement le glas sept fois, afin que symboliquement les sept Archanges puissent entendre.

Il attendit les Paroissiens installé devant l'autel.
Un cercueil avait été installé devant celui-ci. Deux cierges avaient été disposés aux bouts du cercueil.




Nous sommes réunis aujourd'hui pour la messe du souvenir de Greenoasis.
Merci d'être venus pour partager ce dernier moment avec lui.


Chers Fidèles et Croyants,

Nous allons prier ensemble afin de clamer notre foi au Très Haut avec le Credo unificateur de notre Eglise.


Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN



Jean ouvrit un livre volumineux sur l'Autel à la page qu'il avait marqué.

Ecoutons maintenant un passage du Livre des Vertus :



Citation :
Et Dieu parla à Ysupso : “Vois. Ces hommes et ces femmes qui sont maintenant unis dans l’attente du jugement de leur âme. Je vous ai fait aspirant à la vertu et J’ai fait celle-ci de telle manière que si l’un d’entre vous la pratiquait, elle se communiquerait aux autres.” Je reconnaissais là l’enseignement d’Aristote et les paroles de Christos ! “Il y avait un but à cela, ajouta-t-il, Me servir, M’honorer et M’aimer, mais aussi vous aimer les uns les autres. Je suis la main invisible qui guide vos pas, mais nombre d’entre vous se sont détournés de Ma Parole.”

“Vous êtes jugés un à un lorsque vous mourrez, mais cela ne sera pas toujours le cas. En effet, j’ai laissé la créature à laquelle Je n’ai pas donné de nom prouver ses dires, selon lesquels c’est au fort de dominer le faible. Si, encore une fois, vous vous détournez de Moi en trop grand nombre, ce que tu as vu dans la flaque s’accomplira. Si vous oubliez à nouveau l’amour que J’ai pour vous et que vous ne m’aimiez plus à nouveau, cela sera vérité. Si Ma parole, révélée par Aristote et Christos n’est plus écoutée, Je détruirai le monde et la vie, car l’amour n’en sera plus le sens. Alors, prends garde à ne pas laisser Ma parole se perdre dans les gouffres de l’oubli.”

Voilà pourquoi je vous révèle cela. La vertu doit guider chacun de nos pas. Chacun doit la transmettre à son prochain. Telle est la Parole de Dieu.
Jean ferma et rangea le Livre des Vertus avec précautions. Laissant aux Paroissiens quelques instants pour méditer la lecture.

...

Jean repris la parole.

Dieu nous rappelle là par l’intermédiaire de Ysupso que notre destin à tous est lié.


Béni celui qui suit l'enseignement de l'Eglise,
    Car l'Eglise aide à comprendre le message de Dieu.

Béni celui qui aime selon l'Amitié Aristotélicienne,
    Car il sera aimé de Dieu.

Béni soit celui qui suit la voie de la Vertu,
    Car il sera accueilli dans le Paradis de Dieu.


...


Aujourd'hui, nous sommes réunis pour saluer l'un de nos frères qui s'apprête à se présenter devant Dieu pour son jugement.

Greenoasis, était un homme présent dans notre communauté. Il allait souvent au devant de nouvelles personnes s'arrêtant dans notre cité.
Fondateur de la taverne "Le Val Tordu", il fût l'agréable hôte souriant qui faisait oublier une longue marche.

Greenoasis était aussi marié à Dame Poupounet.
De cette union consacrée par l'Eglise est née leur fille Thaïs.

Jean regarda en souriant tristement la petite Thaïs
Greenoasis était un bon père et un bon ami.
Et nul doute que beaucoup se souviendront de lui comme d'un bon vivant.

Jean aperçut quelques sourires se dessiner sur les visages tristes.

Aujourd'hui et à jamais, sachons tous rappeler à sa famille que nous restons disponibles auprès d'elles pour les assister dans leur deuil.

Tout à l'heure, le glas a sonné sept fois à l'ouverture de cette messe du souvenir.
Car sept est le nombre des Anges dépositaires des vertus : Gabriel prêchant la tempérance, Georges l’amitié, Michel la justice, Miguaël le don de soi, Galadrielle la conservation, Sylphaël le plaisir et Raphaëlle la conviction.
Et sept est le nombre des Anges qui nous observent plus attentivement en cet instant.

Alors prenons chacun un moment de recueillement personnel, pour nous rappeler les moments passés auprès de notre frère Greenoasis, et nous préparer à le laisser poursuivre sur la voie des vertus selon la justice de Dieu.




Jean fit le tour de l'autel et se plaça entre l'autel et le cercueil.
Aujourd'hui Greenoasis, nous allons te remettre aux mains de la terre, car Dieu a créé la terre pour que nous y vivions. Dieu a créé l'Homme de poussière et à la poussière nous retournerons.

Jean s'approcha de l'un des deux grands cierges.
La lumière de ce cierge représente l'âme de Greenoasis. En éteignant cette flamme nous allons permettre à son âme de s'élever en volute auprès de Dieu.
Le Vicaire éteignit la flamme en soufflant. La fumée s'éleva.

Jean s'approcha du second grand cierge.
La lumière de ce cierge représente notre attachement à Greenoasis vivant parmi nous. En éteignant cette flamme, nous permettons à sa vie de rester présente à jamais dans nos cœurs ainsi tant que nous vivrons, il vivra en nous.
Le Vicaire éteignit la flamme avec ses doigts.

Nous allons nous rendre au cimetière afin de laisser reposer notre Frère, à jamais dans notre Paroisse.

Maintenant si vous le désirez vous pouvez présenter vos condoléances à Dame Aliénor et Damoiselle Thaïs, avant de nous retrouver devant l'église pour la procession pour le cimetière.




Le Vicaire sortit de l'église portant un étendard représentant une Croix d'Aristote, suivi du cercueil de Greenoasis soulevé par 6 porteurs, suivis de sa veuve avec sa fille. Les fidèles commencèrent à prendre la suite en procession.

Une fois arrivés au cimetière, chacun pouvait lire la stèle.


Aujourd'hui Greenoasis, nous allons te remettre aux mains de la terre, car Dieu a créé la terre pour que nous y vivions. Dieu a créé l'Homme de poussière et à la poussière tu retournes.

Aujourd'hui nous disons adieu à ton corps, sachant qu'à jamais nous sourirons en pensant aux moments passés avec toi et qui resteront à jamais dans nos coeurs.

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN


Jean s'installa sur le côté pour laisser passer les Fidèles qui désiraient encore saluer le cercueil.
...

Une fois que les Fidèles se retirèrent, il fit signe aux fossoyeurs de déposer le cercueil dans le fond et de commencer leur ouvrage.

Une fois, tout fini il repartit pour l'église.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Funérailles] Greenoasis (28/03/1457)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Funérailles du sergent Krisk (22 mars 1457)
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» 01.01/24.C.Les funérailles d'Alicia Arkin
» Funérailles officielles de notre chère Baba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province ecclésiastique de Sens :: Les Institutions Archiépiscopales de Sens :: Séminaire de Sens :: Liturgies et Dogmes-
Sauter vers: