Province ecclésiastique de Sens
Sois le bienvenu, Enfant du Très-Haut !

Avant que de te perdre dans les méandres du palais archiépiscopal, présente-toi au garde du Grand Porche qui te conduira où tu le souhaites.

Que le Très-Haut t'ait en Sa Sainte Garde !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Sam 22 Jan 2011 - 14:51

{Patay} Demande de Baptême de damoiselle Nabot le 22/01/1459

Vous avez demander le Baptême, damoiselle Nabot



Citation :
Les pastorales seront données ici.
Nom :Nabot
ville :Patay
niveau :
Pourquoi voulez vous le Baptême en une phrase

merci que Dieu vous garde

Nabot Baptisée le06/02/1459

vous faite citer et vous remplissez, envoyez :



Dernière édition par Père Filibert le Ven 18 Mar 2011 - 10:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Sam 22 Jan 2011 - 14:52

{Patay} Demande de Baptême de Damoiselle Nabot Le 22/01/1459

Damoiselle Nabot vous avez demandez le Baptême, vous allez commencez par remplir votre inscription pour cette demande..
Puis ensuite nous pour suivrons par les enseignements religieux..

Les pastorales sont aux nombre de quatre il faut les lires et répondre au questions qui sont en fin de texte...
à vous d'Être assidu, les questions sont facile il se trouve dans le texte qui faut lire jusqu'au bout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Un petit texte va ici vous expliquer ce à quoi sert le baptê   Sam 22 Jan 2011 - 14:54

Un petit texte va ici vous expliquer ce à quoi sert le baptême.

Citation :
"L'amitié Aristotélicienne" au sens large, qui est une communauté de vie: Par le Baptême chaque baptisé serait introduit dans une union spirituelle en puissance qui serait donc un contact spirituel avec tous les autres baptisés.
Le baptême introduit le fidèle dans une union avec les autres baptisé et une communion avec les Saints.

Le Baptême, ou rite d'entrée dans l'Eglise Aristotélicienne, donne au nouveau croyant les prémisses de l'amitié Aristotélicienne parfaite. Cette amitié est encore en puissance et demande à être développée par un contact avec Dieu dans la prière et les sacrements, et aussi par le témoignage de douceur et de compassion avec les autres.

Le baptême introduit donc dans une famille divine et humaine. Divine car il met en relation avec Dieu. Humaine car il intègre dans la société humaine de l'Eglise Aristotélicienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: * Répondez aux questions suivantes en rédigeant*   Sam 22 Jan 2011 - 15:09



Père Filibert avait préparé un bureau pour son élève Damoiselle Nabot
Il attendait que son élève puisse prendre place.
Une fois installé il prit un parchemin et le tendit au futur fidèle


* Je vous demande de lire ce texte afin de comprendre déjà ce qu'est l'Église Aristotélicienne. Ce texte est bon à connaitre car il introduit avec humour et simplicité le dogme de notre Église.

Citation :
Il y bien longtemps, je venais de dire ma messe dominicale, quand une foule, un peu bruyante pour ce lieu sacré, jeta au pied de l'autel un être aux yeux hagards et à la vêture des plus fantaisiste.
Mes villageois parlaient tous en même temps, mais, je finis par comprendre que, s'il m'avaient amené cet étranger, c'est que pour eux il était possédé.
Il disait que c'était sa première connexion depuis son ordinateur et qu'il cherchait la Faq ou au moins un guide pour l'aider à démarrer.

M'approchant du pauvre hère, je me rendis immédiatement compte que c'était la première fois qu'il voyait un prêtre aristotélicien, ou du moins qu'il n'avait pas une bonne opinion d'eux.

- Bonjour mon enfant, je suis, Neajdlaf ,le curé de ce village,
Comment vous nomme-t-on ?

- L'on me nomme Newbie, contrairement à mon apparence je suis un elfe magicien, à la recherche de l'anneau des anciens
Un villageois m'interpela :
- Vous voyez bien mon père, il faut appeler l'Inquisition, ou les exorcistes, il est possédé que je vous dis.

-Du calme, mon fils, l'Inquisition a d'autres chats à fouetter, son but est de lutter contre les hérétiques reconnus et non pour brûler celui qui se perd un peu.
Je sais que certains annoncent à l'enfant qui ne mange pas ses légumes que la méchante Inquisition va venir les brûler mais ce n'est pas son but ici. Quant aux exorcistes, attendons de voir ce qu'il en est de notre ami.

Le vagabond, l'air toujours aussi perdu, cria :
Bon alors on m'explique ? Et qui peut me donner un peu de sa confiance ?

-Chaque chose en son temps mon fils. Pour vous prendre pour un elfe magicien vous devez réellement avoir eu un gros coup sur la tête. Alors écoutez l'histoire de nos royaumes.
"A l'origine du monde il n'y avait que Dieu immobile et plein d'amour, il a défini l'univers et accompli une série de miracles pour arriver à la création des animaux, des plantes et des humains. Donc soit vous êtes une plante, soit un animal, soit un humain.
Ensuite Dieu n'a laissé la parole qu'aux humains et à une créature sans nom qui tente de pervertir l'humanité.
Donc comme vous ne pouvez être cette créature qui n'a que la forme des ombres, vous ne pouvez être qu'humain.

-Ah oui, je vois mais, si je le veux, je peux être magicien quand même ? rétorqua l'étranger.

-Vous pouvez utiliser des tours pour divertir les foules mais aucun humain n'a de magie en lui. Certes, certains élus semblent bien avoir réalisé des chose prodigieuse, mais c'est grâce à leur foi en Dieu et non à une quelconque magie païenne.

- Bon admettons, mais Moïse ? Il a bien fait de la magie, non ? Hein ! Là je vous tiens non ?
-Je ne connais pas ce Moïse, j'ai bien lu des textes le concernant mais c'était des textes pour distraire les anciens, comme l'histoire de Noé et autres textes anciens qui circulent parfois.

- Bien ils sont dans la Bible non ?

- Pas dans celle de l'Eglise officielle des royaumes en tout cas. Je vais vous raconter notre histoire en quelques mots :

Dieu créa l'univers. Dans l'univers, Il créa le monde. Et Il peupla le monde de diverses espèces de créatures. Mais chaque espèce se croyait la préférée de Dieu, sauf l'espèce humaine, car elle connaissait le sens de la vie: l'amour. Dieu récompensa alors les humains en les nommant "Ses enfants". Mais les enfants de Dieu s'abandonnèrent au péché, encouragés par une des créatures ainsi rejetées par Dieu, a qui Il ne donna pas de nom. Dieu punit donc Ses enfants en détruisant leur cité, et ils s'éparpillèrent. N'ayant pas compris la punition, ils s'inventèrent des dieux multiples. Alors, Dieu, pour rappeler aux humains le sens de la vie, confia Son message à Aristote. Et ce message trouva sa perfection avec Christos (parfois nommé Jiésu Christos).

Le vagabond demanda alors s'il devait oublier tout ce qu'il connaissait.

Je tentai donc de lui répondre :
-Si ce que vous croyez connaître n'est pas directement lié à l'histoire des Royaumes et que vous désirez intégrer notre vérité historique, il y a sans doute beaucoup de chose à oublier oui.
Le plus simple est parfois de tout oublier et de remettre à jour ses connaissances par des textes validés du royaume. N'oubliez pas que vous n'êtes qu'un vagabond encore il faudra du temps pour vous instruire et devenir un érudit.

Notre religion porte le nom d'église Aristotélicienne et est de source Aristochrétienne, c'est à dire qu'elle s'inspire à la fois des écrits d'Aristote, des Royaumes et de Christo.
Son message est que pour se rapprocher de Dieu il faut se rapprocher du bonheur et trouver l'amitié aristotélicienne. Cette amitié n'est pas une amitié débridée mais une amitié respectant certaines règles dont la principale est qu'elle doit être désintéressée. Bien sûr, il y a différents type d'amitiés, mais vous trouverez ça dans nos bibliothèques où par vous même.
Il y a dans chaque village un maire qui s'occupe de politique et de la gestion de la ville et surtout de son commerce. Il y a aussi un curé qui, lui s'occupe de religion et de la gestion de la foi des paroissiens.
Le curé et le maire se doivent de collaborer au bien des citoyens et si l'un des deux juges que l'autre ne remplit pas sa mission, il peut intervenir pour tenter d'arranger les choses.
C'est pour cela que certains maires s'occupent de religion et que certains clercs s'occupent de politique.
Au-dessus vous avez le comte pour la politique et l'évêque pour la religion, mais vous découvrirez tout ça par vous-même, sachez juste que les guides politiques sont choisis par les citoyens lors d'élection, alors que les guides religieux sont nommés et révoqués par la hiérarchie de l'Eglise.
C'est pour ça que si le peuple veut élire son curé comme Maire c'est le choix du peuple, et la hiérarchie de l'église ne ferra que veiller à ce que le clerc continue principalement à guider les citoyens sans oublier sa responsabilité de clerc.

Le vagabond semblait avoir compris.
-Ah oui, je vois, c'est plus clair déjà, et pour le reste que dois-je faire ? Pour manger ? Pour gagner ma vie ?

- Cela, mon fils, est moins de mon domaine, mais voici une liste de documents qui vous aideront à trouver votre place.

-Merci mon ami, je vais voir si je trouve ma voie, dit le vagabond en attrapant son sac et sa bourse. Je vais de ce pas prendre contact avec les villageois à la taverne pour leur montrer que je ne suis pas possédé... et qu'ils peuvent me donner leur confiance.

Je souris en le voyant partir, et je lui criai :
-N'hésitez pas à me contacter en cas de besoin.

J'ai appris plus tard que le vagabond était devenu un grand seigneur et que s'il n'avait pas rejoint l'église aristotélicienne au moins il n'avait pas d'idée préconçue sur elle et ne se laissait pas raconter n'importe quoi.
Il faisait ses choix en connaissance de cause et non pour faire plaisir aux chimères de Hyérel.


926 ap JC, tiré des mémoires d'un curé de campagne par Neajdlaf



* Répondez aux questions suivantes en rédigeant*


Citation :
Q1 : Pourquoi Neajdalf est-il si important pour les villageois ?

Q2 : Pourquoi les villageois en ont après le vagabond ?

Q3 : D'après ces textes, quel est le rôle de l'inquisition ?

Q4 : Quel est le rôle de la Créature sans nom ?

Q5 : Quelles leçons l'homme doit retirer de cet enseignement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabot



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Sam 22 Jan 2011 - 16:08

Réponse 1 :
Neajdalt est important pour les villageois car il est le curé, donc le représentant de Aristotélicienne. Nous voyons aussi que les villageois lui font une entière confiance, car quand il ont un problème, c'est vers lui qu'il se tourne et non vers autre choses ou quelqu'un d'autre.

Réponse 2:
Les villageois en ont après lui car pour lui, il est pas se que Dieu a créé. Il se qualifie comme un elfe magicien, alors que ce que dieu a crée les humains, es plante ou les animaux. Donc lui ne fait pas partit de ces catégorie, aucun humains ne peu contenir de la magie païenne en lui.

Réponse 3:
Le rôle de l'inquisition et de lutter contre les hérétique reconnu, et non pas de brûler celui qui se perd

Réponse 4:
On peu retenir que rejoindre l'Eglise aristotélicienne nous permet d'avoir une vie meilleur de surtout la comprendre en suivant le droit chemin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: 2èmes pastorale   Dim 23 Jan 2011 - 14:38

L'inquisition est là pour lutter contre les hérétiques mais avant tout par la parole et la compréhension. La bête sans noms quant à elle est là pour détourner le fidèle de la Foy et des valeurs prônées par Aristote..

Livre 1 : Le Mythe Aristotélicien

Citation :
La création, raconte comment le Très-Haut créa le monde par une simple pensée. Il raconte et explique les principaux éléments physiques de la vie. La création raconte aussi comment les créature voulues par Dieu prirent conscience du monde créé pour eux et comment et pourquoi, au terme d'une réunion de toutes les espèces, l'homme fut choisi comme créature préférée de Dieu.
La pré-histoire, raconte comment un homme, Oane, qui avait assisté à la réunion, décida de créer une ville où tous les hommes pourraient s'aider et mener la vie voulue par le Très-Haut. Malheureusement, l'histoire nous raconte que les hommes se détournèrent peu à peu du message divin promulgué par Oane et s'adonnèrent au péché. Le Très-Haut, chagriné de cette telle bassesse de la part de hommes, décida de punir les hommes en détruisant Oanylone. Les 7 homme les plus vertueux, qui avaient demandé le pardon divin, devinrent les archanges tandis que les 7 hommes qui s'étaient adonnés le plus au péché devinrent les 7 démons. Les autres survivants s'éparpillèrent.
L'éclipse, est un texte écrit par un certain Sypous qui, en songe, aurait vu la lune et le soleil. Ces textes nous décrivent la vie après la mort menée par les vertueux par rapport à la vie à laquelle ceux qui se sont adonnés au péché de leur vivant sont condamnés.
La fin des temps, est un texte écrit par un certain Ysupso qui, en songe toujours, aurait vu la fin des temps, durant laquelle le Très-Haut aurait détruit l'humanité par la foudre, le feu et la terre. À la fin, le Très-Haut serait apparu à Ysupso et lui aurait dit que ce rêve n'était qu'hypothétique et que cette fin des temps n'arriverait que si l'humain s'adonnaient trop aux péchés.

Livre 2 : La Vita des Prophètes

Citation :
La Vita d'Aristote, raconte la vie d'Aristote, qui naquit dans une famille grecque et devint l'un des plus éminents prophète de notre religion. Très tôt, le Très-Haut le confronta à l'impossibilité de l'existence de plusieurs divinités. Aristote fut alors capable d'affirmer que seul un dieu unique pouvait exister. Avec son précepteur, Épimanos, Aristote a aussi été capable de prouver que l'humain avait un esprit. Il partit donc pour Athènes apprendre auprès d'un des plus grand maitre, Platon. Platon était d'abord très heureux qu'Aristote fut un disciple aussit brillant, mais les deux philosophes de disputèrent au sujet des idées. Plus tard, Aristote, qui avait déjà prouvé hors de tout doute l'existence de l'esprit, a prouvé la nature sociable de l'homme et a affirmé que l'homme sage devait participer à la vie de la cité. Ses conclusions sur l'amitié faite au cours du repas avec Polyphilos sont aussi très remarquables.

La Vita de Christos, raconte quant à elle la vie de Christos, choisi par le Très-Haut comme messie, qui naquit par la grâce du Très-Haut à Bethléem en Judée et fut tout de suite pourchassé par le roi Mistral. La famille de Christos fuit alors vers Chypre et ne revint en Judée qu'à la mort du roi. Plus tard, Christos entreprit une retraite dans le désert où il rencontra la Créature Sans Nom. Christos eut le dessus sur elle et elle disparut. Revenu en Judée, alors sous contrôle romain, il commença à prêcher et très vite plusieurs se mirent à le suivre. 12 de ses suivants, autant d'hommes que de femmes, se démarquèrent par leur foi et devinrent les 12 apôtres. Plus tard, Christos chargea Titus de créer une Église autour du message divin apporté par Aristote et par Christos lui-même pour mieux diffuser le verbe du créateur. Plus Christos devenait connu et respecté, plus la foi aristotélicienne gagnait du terrain, jusqu'à même amener un centurion à demander le baptême. Un jour, au cours d'un repas mémorable au cours duquel Christos célébra l'amitié aristotélicienne, Daju, l'un de ses apôtre, le trahi. Les romains vinrent alors chercher le prophète, qui fut condamné à la crucifixion par Pierre Ponce, qui mourut sur la croix et s'éleva au paradis. Les 21 logions de Christos sont 21 citations remarquables du prophète. Une légende voudrait qu'une abbaye française détienne un document contenant les 21 logions originales et non-censurées.

Livre 3 : Les Archanges et les Saints Aristotéliciens

Citation :
Le troisième livre raconte la vie de tous les saints aristotéliciens de toutes les époques. Les canonisés sont ceux qui sont devenus saints après le renouveau de la foi.

Livre 4 : Doctrines, Sacrements et Prières de l'Eglise Aristotélicienne

Citation :
Le quatrièmement livre explique la célébration des sacrements tels que le baptême ou le mariage. L'on y trouve aussi les doctrines qui explique les sources de la foi ou encore le statut de Christos, par exemple. L'on y trouve aussi le crédo et le cantique des idées.

Les douze préceptes de Saint-Benoît

Citation :
1)Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement.
2)Son Saint Nom tu respecteras, fuyant blasphême et faux serment.
3)Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
4)Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.
5)Meurtre et scandale éviteras, haine et colère Identiquement.
6)La pureté observeras, en tes actes soigneusement.
7)Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.
8)La médisance bannira, et le mensonge également
9)En pensées, désirs, veillera à rester pur entièrement.
10)Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement.
11)Foi et Raison te guiderons simultanéement.
12)Seuls Aristote et Christos tu loueras, évitant les faux prophètes.

Saint Benoît (PNJ) Patron des Clercs & du Monachisme

Tous ces éléments devraient faire de vous un excellent aristotélicien, un aristotélicien qui mène d'abord sa vie vertueuse en société et qui mène aussi sa vie spirituelle autour de la louange du Très-Haut. Puisse le Très-Haut vous illuminer et guider vos pas.


Questions :

Citation :
1. Qu'est-il advenu de la cité d'Oanylone? Pourquoi ce sort?
2. Quels sont les fondateurs de l'église ? Détaillez-les succinctement, et présentez leur apport ?
3. Qu'est ce que le Livre des vertus et qu'apporte-il ?
4. Complétez le texte sur les Vertus ci-dessous avec les mots présents.


paradis, le bien du mal, soleil, Nom,
Pervertir, lune, enfer, vertus

L'objectif de tout aristotélicien pour sa vie terrestre est d'atteindre le soleil, le________. Tel que nous l'a enseigné Aristote, un des prophètes de la religion aristotélicienne, le Très-Haut, Dieu, a donné l'esprit à l'humain pour que celui-ci soit capable, à l'instar des animaux, de distinguer_____________. C'est cette capacité à distinguer le bien du mal qui nous permet de vivre la vie vertueuse qui nous permettra de rejoindre le__________. Toutefois, une autre créature de la création, la Créature Sans______, jalouse de ne pas avoir été choisie pour être la préférée de Dieu, voue son existence à _________l'homme par les vices et à l'éloigner du soleil pour l'emmener sur la, _______en_________. Tout aristotélicien voulant éviter la lune se doit de connaitre les_______, et leurs contraires, que voici :


5. Associez la bonne vertu à la bonne explication.

L’amitié, la conservation, le don de soi, la tempérance, la justice, la conviction, le plaisir


__________,qui consiste à se préocupper des autres, à avoir de l'empathie et à faire preuve de charité. L'amitié est ce qui lie tous les aristotéliciens. Par l'amitié, le croyant aide ainsi ses frères sur le chemin de la vertu. l'amitié est aussi entraide, réciprocité des rapports sociaux, amour du prochain, etc... L'avarice, son contraire, consite à ne se préoccuper que de soit et elle n'a d'égal que le mépris de l'autre.

_________, qui consiste à oeuvrer à sa survie. La conservation est la conscience de ses besoins premiers en nourriture, en eau, en sommeil. En d'autres mots, la conservation est la faculté de se contenter de ce que l'on a de besoin. Le contraire de la conservation est la gourmandise, qui consiste à n'être jamais satisfait de ce que l'on a, à toujours vouloir plus, ce qui ne peut que pénaliser les autres qui vont venir à manquer. La gourmandise se résume à l'abus de plaisir.

__________, qui est la capacité de se sacrifier pour le bien d'autrui, que ce soit pour le reste de l'amitié aristotélicienne ou pour la société laïque, la république. Ce sacrifice est la conscience de la vie en communauté. Comme nous l'a aussi enseigné Arisote, le bon aristotélicien est celui qui aide son prochain en participant à la vie de sa ville. À l'opposé du don de soi se trouve l'orgeuil, qui consiste à croire que seul nous pouvons nous élever au dessus de tous et d'atteindre le statut de divin.

__________, qui est la capacité du croyant à se modérer et à faire preuve de compréhension. Cette vertue est primordial dans la mesure ou elle est complémentaire des autres. La tempérance consiste aussi en l'acceptation de sa condition. Son contraire est la colère, qui est le vice de celui qui s’abandonne à la haine de l’autre, ou qui de toutes ses forces tente de lutter contre sa condition.

___________, est la faculté de l’être à faire preuve de magnanimité, à reconnaître la valeur de l’autre, à identifier l’intérêt d’autrui. A la justice correspond l’envie, qui est le vice de celui qui désire bénéficier des justes récompenses attribuées à autrui, ou de celui qui convoite les biens ou le bonheur de son semblable.

____________, est la faculté qu’a l’homme d’œuvrer à réunir les conditions de son propre bonheur. Elle est la conscience de soi, de son corps, de son âme, et des besoins de ceux-ci pour rendre son existence heureuse et facile. Au plaisir correspond l’acédie, qui est le vice de celui qui entre en dépression spirituelle, qui reste passif, qui n’a plus goût à la vie, et qui ignore sa propre satisfaction.

______________, est l’espérance en un avenir plein de promesses. Elle est plus largement la conscience des besoins et des intérêts futurs de la communauté des croyants, des nécessités de la conservation de l’espèce (donc de la reproduction). A la foi correspond la luxure, qui est le vice de celui qui se complaît dans l’abus des choses de la chair et dans le nihilisme le plus total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-mamolu

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Sam 29 Jan 2011 - 11:29

Marie était venue encourager son amie Nab lors de sa pastorale,une fois encore elle s'était égarée dans la Cathédrale ! mais elle finit par trouver le bureau où Filibert avait installé un bureau afin que Nab soit tranquille.
Marie poussât doucement la porte ! profitant de la méditation dans laquelle le diacre était plongé!elle se faufilât au côté de son amie qui était perplexe devant son questionnaire.Elle se penchât vers cette dernière et lui murmurât<<Allez ma t'tite Nab courage tu vas y arriver>>Puis elle filât avant que le père Filibert ne lève le nez de son parchemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Sam 29 Jan 2011 - 12:43

Père Filibert, regardais la feuille vide de toute écriture l'élève ne venait plus!.. malade, fatiguée, je ne sais pas ????

J'attends quelle vienne, j'entendis du bruit derrière la porte????

A l'odeur je savais que c'était Marie?? ce parfum je ne l'oubli pas j'attendais quelle franchisse la porte, j'étais caché derrière la porte pour surgir et lui faire peur elle en aura pour son compte la petite curieuse!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabot



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Mar 1 Fév 2011 - 18:55

( vraiment désolé du retard, j'avais vraiment pas une seconde pour moi, il me reste 3 jours pour finir la pastorale... Je voudrais être baptiser samedi donc j'me grouille ! Et jespere que z'allez suivre ^^)



Question 1 : Oanylone a était détruite car tous les homme on s'adonnèrent au péché

Questions 2 : Les fondateur de l'église sont Aristote et Christos.
Aristote a pu affirmer qu'un seul Dieu exister, et il a aussi était capable de prouve que l'humain avait un esprit.
Christos lui a réussi a repoussé la Créature sans nom et commencé a prêcher avec 12 de ses disciple.
En réalité, le texte dit que c'est Titus qui créa l'Église autour du message divin apporté par Aristote et par Christos lui-même pour mieux diffuser le verbe du créateur.

Question 3 : Le livre des Vertus a était écrit par Aristote et Christos. C'est un essemble de texte écrit par le très Haut nous permettant de suivre et de trouver la bonne voie.


Question 4 :

L'objectif de tout aristotélicien pour sa vie terrestre est d'atteindre le soleil, le Paradis. Tel que nous l'a enseigné Aristote, un des prophètes de la religion aristotélicienne, le Très-Haut, Dieu, a donné l'esprit à l'humain pour que celui-ci soit capable, à l'instar des animaux, de distinguer le bien du mal. C'est cette capacité à distinguer le bien du mal qui nous permet de vivre la vie vertueuse qui nous permettra de rejoindre le soleil. Toutefois, une autre créature de la création, la Créature Sans Nom, jalouse de ne pas avoir été choisie pour être la préférée de Dieu, voue son existence à pervertir l'homme par les vices et à l'éloigner du soleil pour l'emmener sur la, lune en enfer. Tout aristotélicien voulant éviter la lune se doit de connaitre les vertus, et leurs contraires, que voici :


L'amitier,qui consiste à se préocupper des autres, à avoir de l'empathie et à faire preuve de charité. L'amitié est ce qui lie tous les aristotéliciens. Par l'amitié, le croyant aide ainsi ses frères sur le chemin de la vertu. l'amitié est aussi entraide, réciprocité des rapports sociaux, amour du prochain, etc... L'avarice, son contraire, consite à ne se préoccuper que de soit et elle n'a d'égal que le mépris de l'autre.

La Conversation , qui consiste à oeuvrer à sa survie. La conservation est la conscience de ses besoins premiers en nourriture, en eau, en sommeil. En d'autres mots, la conservation est la faculté de se contenter de ce que l'on a de besoin. Le contraire de la conservation est la gourmandise, qui consiste à n'être jamais satisfait de ce que l'on a, à toujours vouloir plus, ce qui ne peut que pénaliser les autres qui vont venir à manquer. La gourmandise se résume à l'abus de plaisir.

Le don de soi, qui est la capacité de se sacrifier pour le bien d'autrui, que ce soit pour le reste de l'amitié aristotélicienne ou pour la société laïque, la république. Ce sacrifice est la conscience de la vie en communauté. Comme nous l'a aussi enseigné Arisote, le bon aristotélicien est celui qui aide son prochain en participant à la vie de sa ville. À l'opposé du don de soi se trouve l'orgeuil, qui consiste à croire que seul nous pouvons nous élever au dessus de tous et d'atteindre le statut de divin.

La tempérance, qui est la capacité du croyant à se modérer et à faire preuve de compréhension. Cette vertue est primordial dans la mesure ou elle est complémentaire des autres. La tempérance consiste aussi en l'acceptation de sa condition. Son contraire est la colère, qui est le vice de celui qui s’abandonne à la haine de l’autre, ou qui de toutes ses forces tente de lutter contre sa condition.

la justice, est la faculté de l’être à faire preuve de magnanimité, à reconnaître la valeur de l’autre, à identifier l’intérêt d’autrui. A la justice correspond l’envie, qui est le vice de celui qui désire bénéficier des justes récompenses attribuées à autrui, ou de celui qui convoite les biens ou le bonheur de son semblable.

La conviction, est la faculté qu’a l’homme d’œuvrer à réunir les conditions de son propre bonheur. Elle est la conscience de soi, de son corps, de son âme, et des besoins de ceux-ci pour rendre son existence heureuse et facile. Au plaisir correspond l’acédie, qui est le vice de celui qui entre en dépression spirituelle, qui reste passif, qui n’a plus goût à la vie, et qui ignore sa propre satisfaction.

La conviction, est l’espérance en un avenir plein de promesses. Elle est plus largement la conscience des besoins et des intérêts futurs de la communauté des croyants, des nécessités de la conservation de l’espèce (donc de la reproduction). A la foi correspond la luxure, qui est le vice de celui qui se complaît dans l’abus des choses de la chair et dans le nihilisme le plus total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Mer 2 Fév 2011 - 10:05

Je te pardonne!..Bonne réponse, si tu a des questions je tant pris je t'écoute!..

Moi aussi je te met la suite, comme l'autre lis bien les réponses sont dans ta lecture

Le plaisir,
est l’espérance en un avenir plein de promesses. Elle est plus largement la conscience des besoins et des intérêts futurs de la communauté des croyants, des nécessités de la conservation de l’espèce (donc de la reproduction). A la foi correspond la luxure, qui est le vice de celui qui se complaît dans l’abus des choses de la chair et dans le nihilisme le plus total.


Dernière édition par Père Filibert le Sam 5 Fév 2011 - 9:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Mer 2 Fév 2011 - 10:10

III- Le Droit Canonique

Le Droit Canon est en quelque sort l’ensemble des lois qui régissent l’organisation de l’Église Aristotélicienne. Elles ont été établies par la Curie sur l’inspiration des enseignements des prophètes Oane, Aristote et Christos. Ces lois servent à maintenir un minimum d’ordre, permettant ainsi à l’Église d’évoluer et aux fidèles de parcourir le chemin de la vertu en paix, et ainsi gagner le paradis. Le respect du Droit Canon est primordial. En voici les grandes lignes et les articles qui concernent le croyant lambda.

Citation :
Les Statuts, décrivent les statuts ainsi que leur appellation. Il existe au sein de l’Église 4 statuts, soit l’hétérodoxe, qui est le statut de celui qui ne reconnaît pas le dogme aristotélicien ni son droit canon ou encore qui a été excommunié, le croyant, qui est le statut de celui qui croit et qui reconnaît le Droit Canon, mais ne fait pas encore partie de l’Église, le fidèle, qui est le statut du croyant ayant été admis au sein de l’Église par le baptême, et finalement, le prêtre qui a reçu le sacrement de l'ordination et a prononcé les voeux.

Citation :
Le Baptême, est l’acte par lequel un croyant fait son entrée dans la communauté des fidèles. Pour être admissible au baptême il faut être croyant, adulte sain d’esprit et prêt à comprendre l’engagement et en avoir fait la demande explicite. Pour le baptême des enfants, un parrain sera nécessaire puis une confirmation sera souhaitable lorsque le baptisé aura atteint l’âge adulte. Le parrainage est hautement souhaité mais ce n'est pas une obligation, à part pour les reconversions. Toutefois la personne faisant office de parrain ou de marraine doit être baptisée et non sujet à interdictions. Pour être valide, le baptême doit avoir été célébré dans un lieu de culte autorisé et par un clerc ayant toutes les permissions requises.

Citation :
Le Mariage, est l’acte par lequel deux fidèles décident d’unir leurs destinés pour vivre à deux le chemin de la vertu ainsi que pour procréer et donc perpétuer la création. Les deux mariés doivent absolument avoir été baptisés avant la primordiale publication des bans quinze jours avant la cérémonie. En dehors de rares cas d’exceptions tels que l’éventualité que la mariée soit enceinte, la publication des bans et la période de 15 jours est de la plus haute nécessité et non négociable. Les mariés doivent aussi être accompagnés au minimum de deux témoins, baptisés pour la cérémonie. Le remariage est impossible, sauf si un des mariés meurt ou est excommunié ou si le mariage n’a pas été consommé. Seul un cardinal peut annuler un mariage.

Citation :
La Justice d’Église, est l’ensemble des peines et des procédures que l’Église peut exercer. Il existe à Rome deux tribunaux, soit le tribunal pontifical et la haute cour ecclésiastiques. Il existe aussi dans la plupart des diocèses des officialités épiscopales. La Justice au sein de l’Église est du ressort de l’Inquisition.


Citation :
Questions :

Q1 : Quelle est la différence entre croyant et fidèle ?

Q2 : Qu'est-ce qu'un clerc ?

Q3 : Quels sont les obligations pour pouvoir se marier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabot



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Mer 2 Fév 2011 - 10:41

Question 1 :
Le fidèle lui a était baptiser alors que le croyant sont ceux qui croient et reconaissent le Droit Canon.

Question 2 :
Le clerc est une personne qui étudie et qui fait passer un croyant de l'état laïque à l'état ecclésiastique qui devient un fidèle ensuite.

Question 3:
Les deux mariés doivent absolument avoir été baptisés avant la primordiale publication des bans quinze jours avant la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Mer 2 Fév 2011 - 22:50

le croyant, est celui qui croit et qui reconnaît le Droit Canon, mais ne fait pas encore partie de l’Église.

le fidèle, est admis au sein de l’Église par le baptême.

Le Clerc et un homme d'église, Diacre, vicaire, abbé, curé...

Je met la suite sur ton bureau, bonne lecture, bon travaille..

Dépose une carafe d'eau fraiche et une assiette de Gâteau sec sur le bureau de Nabot.



Dernière édition par Père Filibert le Mer 2 Fév 2011 - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Mer 2 Fév 2011 - 22:51

Examen Préparatoire au Baptême : Les Engagements du Baptisé

Le fidèle en quête du paradis solaire peut s'assurer de mener une vie vertueuse par moultes actions différentes. Certaines de ces actions vous seront présentées et expliquées dans ce dernier volet.

Citation :
"L'Amitié Aristotélicienne" ne peut être véritable que si les membres de cette amitié sont égaux l’un envers l’autre.
L’Amitié aristotélicienne est la communauté des baptisés de l’Église.
Ainsi donc, la communauté aristotélicienne est une communauté de personnes ayant en commun leur foi en le Très-Haut et étant donc tous égaux devant lui par ce fait même.
Le croyant est introduit à la communauté par le baptême. Le Baptême, ou rite d'entrée, donne au nouveau croyant les prémisses de l'amitié Aristotélicienne parfaite.
Cette amitié est encore en puissance et demande à être développée par un contact avec Dieu dans la prière et les sacrements, et aussi par le témoignage de douceur et de compassion avec les autres.

Citation :
“Tu as certes fait Tes créatures se nourrissant les unes des autres. Il leur faut chasser et tuer pour se nourrir. De même, il leur faut se battre pour défendre sa vie. Mais il n’y a pas de fort ni de faible. Personne ne rabaisse ni ne piétine les autres. Nous sommes tous unis dans la vie et nous sommes tous Tes humbles serviteurs. Car Tu es notre créateur.”

“C’est pour cela que Tu as donné des talents plus beaux les uns que les autres à toutes Tes créatures. Chacune d’elles a sa place dans Ta création. Son talent permet à chacune d’elles de la trouver. De ce fait, il n’y a pas de créature préférée de Toi, ô Très Haut. Nous sommes toutes pareillement aimées par Toi et nous nous devons tous t’aimer en retour. Car, sans Toi, nous n’existerions pas. Tu nous a créé alors que rien ne t’y obligeait et nous nous devons de t’aimer pour te remercier de ce geste.”

“Nous sommes certes enchaînées à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour.” Alors Dieu dit: “Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer tes semblables. Les autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes.

Citation :
Le Credo, est le texte fédérateur de notre Eglise, il est là pour faire grandir notre foi en notre coeur. Cette prière affirme notre foi et la crie au monde: il est le signe de notre union de croyants aristoteliciens. Il illustre aussi le dogme et le résume en quelques mots. Tous les aristoteliciens doivent le connaître. Le fait de réciter son crédo est un acte qui assure au Très-Haut que vous vous maintenez avec force sur le chemin de la vertu. Ce crédo doit être reconnu en préhalable au baptême, est est primordial pour toutes les cérémonies.

Citation :

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN


Citation :

La Confession, est l'acte par lequel le fidèle ayant commis un impair peut se faire pardonner. Dieu est conscient que l'Homme n'est pas parfait, sans quoi il serait Dieu, toutefois, il reconnait que l'âme qui s'assume au cours d'une confession sincère et profonde est une âme pure. Ceci dit, pour s'assurer le pardon divin, le fautif devra peut-être faire acte de pénitence (voir plus bas). Tous les prêtres peuvent recevoir les confessions et ne peuvent en dévoiler le contenu sous peine de défrocation. Certains curés incitent aussi leurs paroissiens à confesser intérieurement au Très-Haut avant chaque messe.

Citation :

Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


La Pénitence, est le statut dans lequel se place volontairement le pêcheur s'étant confessé pour s'assurer le pardon divin. Différents moyens de pénitence sont le jeune, le pélerinage ou encore la charité (des explications sur ces actions seront données plus bas).

Le Jeûne, est l'acte par lequel le pénitent ou le simple fidèle se prive de nouriture ou se limite à un repas de base pour un certain temps, se mettant ainsi aux niveau des plus faibles, pour prendre ainsi conscience de la misère humaine que combat l'Église. Le jeûne tire son origine de la méditation de Christos dans le désert.

La Charité, est un acte de vertu que doivent pratiquer tous les aristotéliciens. Elle consite à aider ses frères aristotéliciens sur le chemin de la vertu. Elle se par l'aide aux vagabonds perdus dans les méandres du jeu, l'offre d'un salaire supérieur au minimun légal à ses employés, la vente à des prix non prohibitifs de sa production et le refus d'une spéculation à outrance. Chacun agit dans ce domaine en âme et conscience.

Le Pélerinage, est l'acte de parcourir les royaumes pour prendre conscience de la création. Le pélerinage permet, en plus d'être une preuve de foi forte, de prendre contact avec d'autres frères aristotéliciens et ainsi de les aider. Le pélerinage tire ses origines vraisemblablement de la recherche d'Aristote de la cité idéale.

La Sainteté, est le statut auquel aspirent tous les aristotéliciens. Certains fidèles ont accédé à ce statut par leur respect presque immaculé des pincipes aristotéliciens. Ces saints ont encore au soleil le pouvoir d'influencer certaines choses de la création, il est donc important de les considérer et de les louer. Ceci dit, on ne peut louer les saints, et encore moins le Très-Haut, pour sa propre réussite matérielle. La lecture des hagiographies des différents saints et de régulières, mais toujours sincères, prières sont conseillées.


Il est important se savoir que l'Église ne sanctionne pas, même prohibe, l'ermitage.



Père abbé Zabouvski


Citation :
Questions :

1. Pourquoi le baptême est si important ?
2. Que représente le crédo pour un fidèle.
3. Quel serait l'origine des pèlerinages? En quoi cette signification ancestrale est proche de la signification actuelle?
4. Qu'est-ce que la sainteté?
5. Quel est le sens de la vie ?
6. Vous êtes un pêcheur. Quelles sont les démarches a effectuer pour obtenir le pardon divin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabot



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Ven 4 Fév 2011 - 22:23

Question 1 :

Le baptème donne au nouveau croyant les prémisses de l'amitié Aristotélicienne parfaite. C'est l'acte qui permet d'introduire un croyant dans la communauté aristotélicienn.

Question 2:

Il est la pour faire grandir notre foi dans notre coeur. Il est le signe de notre union de croyants aristoteliciens. Reciter le credo est un acte qui assure au Très-Haut que vous vous maintenez avec force sur le chemin de la vertu.

Question 3 :

C'est la recherche de la cité ideale par Aristote. Le lien avec aujourd'hui c'est que l'on aide toujours ses frères.

Question 4:

La sainteté est ce que tout croyant recherche.

Question 5 :

Le sens de la vie est de suivre le chemin de la vertu, respecter sont prochain et autruit, ce marier, et ne pas pecher surtout.

Question 6 :

Pour obtenir le pardon divin, il faut d'abord se confesser la penitence et enfin le jeune.





Je epu donc me faire baptiser demain ? S'vious plait !!!



Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   Lun 7 Fév 2011 - 5:42

Mais cet bien tout ca, quand on veux on peu..je vais regarder si et bon je vous le dirais un peu plus tard, passez une bonne journée !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Filibert

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 31
Localisation : Patay
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Nab voici ton certificat de Baptême   Lun 7 Fév 2011 - 6:34

Nab voici ton certificat de Baptême qu'il te porte bonheur et te montre le bon chemin, passe une bonne journée..

En lui donnant son certificat de baptême je lui fis un bisou sur le front...

Marraine Melissende560
Parrain Atolchamb

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}   

Revenir en haut Aller en bas
 
{Patay} Demande de Baptême de Nabot le 22/01/1459 {fini}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de baptême en la chapelle de l'Archvêché.
» Demande de Baptême pour Gaston VIII
» Demande de baptême, mariage, funérailles, confession etc.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province ecclésiastique de Sens :: Archives Diocèse d'Orléans-
Sauter vers: