Province ecclésiastique de Sens
Sois le bienvenu, Enfant du Très-Haut !

Avant que de te perdre dans les méandres du palais archiépiscopal, présente-toi au garde du Grand Porche qui te conduira où tu le souhaites.

Que le Très-Haut t'ait en Sa Sainte Garde !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pastorale de Icare67

Aller en bas 
AuteurMessage
Isabelle_de_Valbois
Diacre
Diacre
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Pastorale de Icare67   Sam 23 Juin 2018 - 6:09

Ici aura lieu la pastorale de Icare67

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icare67



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 22/06/2018

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Dim 24 Juin 2018 - 6:04

Bonjour Sœur Isabelle,

Je viens vous voir en se lieu pour faire ma pastorale et pour ensuite me faire baptiser, mais je suis un peu perdu, dans les démarches à faire.
Je veux également rejoindre la grande famille Aristotélicienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle_de_Valbois
Diacre
Diacre
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Mar 26 Juin 2018 - 17:15

Bonjour Icare,

Sans le vouloir vous avez répondu à la première des mes questions soit le pourquoi.

Alors poursuivons avec la seconde qui est quelle est le nom de notre religion et vous y avez répondu aussi.

La troisième est plus difficile qu'elles sont les notions?

et nommez moi quelques prophètes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icare67



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 22/06/2018

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Mer 27 Juin 2018 - 4:34

Bonjour Sœur Isabelle

Pour la troisième question,( Qu'elles sont les Notions ) je ne suis pas très sûr de ma réponse, puisque je n'ais pas trouvé le mot notions dans le Livre des Vertus

L'Eglise Aristotélicienne et la seule, l'unique et légitime institution du tout puissant

Pour la quatrième les prophètes sont,

Aristote et Christos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle_de_Valbois
Diacre
Diacre
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Jeu 28 Juin 2018 - 7:15

Isabelle sourit

Vous avez bien répondu aux premières questions.  

Vous aurez quatre leçons à faire et à répondre aux questions par rapport à celle-ci.  Alors si vous êtes prêt, voici la première


Citation :
LE PRECHE de NEAJDALF


Il y bien longtemps, je venais de dire ma messe dominicale, quand une foule, un peu bruyante pour ce lieu sacré, jeta au pied de l'autel un être aux yeux hagards et à la vêture des plus fantaisiste.
Mes villageois parlaient tous en même temps, mais, je finis par comprendre que, s'il m'avaient amené cet étranger, c'est que pour eux il était possédé.
Il disait que c'était sa première connexion depuis son ordinateur et qu'il cherchait la Faq ou au moins un guide pour l'aider à démarrer.

M'approchant du pauvre hère, je me rendis immédiatement compte que c'était la première fois qu'il voyait un prêtre aristotélicien, ou du moins qu'il n'avait pas une bonne opinion d'eux.

- Bonjour mon enfant, je suis, Neajdlaf ,le curé de ce village,
Comment vous nomme-t-on ?

- L'on me nomme Newbie, contrairement à mon apparence je suis un elfe magicien, à la recherche de l'anneau des anciens

Un villageois m'interpella :

- Vous voyez bien mon père, il faut appeler l'Inquisition, ou les exorcistes, il est possédé que je vous dis.

- Du calme, mon fils, l'Inquisition a d'autres chats à fouetter, son but est de lutter contre les hérétiques reconnus et non pour brûler celui qui se perd un peu.
Je sais que certains annoncent à l'enfant qui ne mange pas ses légumes que la méchante Inquisition va venir les brûler mais ce n'est pas son but ici. Quant aux exorcistes, attendons de voir ce qu'il en est de notre ami.

Le vagabond, l'air toujours aussi perdu, cria :

Bon alors on m'explique ? Et qui peut me donner un peu de sa confiance ?

-Chaque chose en son temps mon fils. Pour vous prendre pour un elfe magicien vous devez réellement avoir eu un gros coup sur la tête. Alors écoutez l'histoire de nos royaumes.
A l'origine du monde il n'y avait que Dieu immobile et plein d'amour, il a défini l'univers et accompli une série de miracles pour arriver à la création des animaux, des plantes et des humains. Donc soit vous êtes une plante, soit un animal, soit un humain.
Ensuite Dieu n'a laissé la parole qu'aux humains et à une créature sans nom qui tente de pervertir l'humanité.
Donc comme vous ne pouvez être cette créature qui n'a que la forme des ombres, vous ne pouvez être qu'humain.

-Ah oui, je vois mais, si je le veux, je peux être magicien quand même ? rétorqua l'étranger.

-Vous pouvez utiliser des tours pour divertir les foules mais aucun humain n'a de magie en lui. Certes, certains élus semblent bien avoir réalisé des chose prodigieuse, mais c'est grâce à leur foi en Dieu et non à une quelconque magie païenne.

- Bon admettons, mais Moïse ? Il a bien fait de la magie, non ? Hein ! Là je vous tiens non ?

- Je ne connais pas ce Moïse, j'ai bien lu des textes le concernant mais c'était des textes pour distraire les anciens, comme l'histoire de Noé et autres textes anciens qui circulent parfois.

- Bien ils sont dans la Bible non ?

- Pas dans celle de l'Eglise officielle des royaumes en tout cas. Je vais vous raconter notre histoire en quelques mots :

Dieu créa l'univers. Dans l'univers, Il créa le monde. Et Il peupla le monde de diverses espèces de créatures. Mais chaque espèce se croyait la préférée de Dieu, sauf l'espèce humaine, car elle connaissait le sens de la vie: l'amour. Dieu récompensa alors les humains en les nommant "Ses enfants". Mais les enfants de Dieu s'abandonnèrent au péché, encouragés par une des créatures ainsi rejetées par Dieu, a qui Il ne donna pas de nom. Dieu punit donc Ses enfants en détruisant leur cité, et ils s'éparpillèrent. N'ayant pas compris la punition, ils s'inventèrent des dieux multiples. Alors, Dieu, pour rappeler aux humains le sens de la vie, confia Son message à Aristote. Et ce message trouva sa perfection avec Christos (parfois nommé Jéisus Chistos).

Le vagabond demanda alors s'il devait oublier tout ce qu'il connaissait.
Je tentai donc de lui répondre :

- Si ce que vous croyez connaître n'est pas directement lié à l'histoire des Royaumes et que vous désirez intégrer notre vérité historique, il y a sans doute beaucoup de chose à oublier oui.
Le plus simple est parfois de tout oublier et de remettre à jour ses connaissances par des textes validés du royaume. N'oubliez pas que vous n'êtes qu'un vagabond encore il faudra du temps pour vous instruire et devenir un érudit.

Notre religion porte le nom d'église Aristotélicienne et est de source Aristochrétienne, c'est à dire qu'elle s'inspire à la fois des écrits d'Aristote, des Royaumes et de Christos.
Son message est que pour se rapprocher de Dieu il faut se rapprocher du bonheur et trouver l'amitié aristotélicienne. Cette amitié n'est pas une amitié débridée mais une amitié respectant certaines règles dont la principale est qu'elle doit être désintéressée. Bien sûr, il y a différents type d'amitiés, mais vous trouverez ça dans nos bibliothèques où par vous même.
Il y a dans chaque village un maire qui s'occupe de politique et de la gestion de la ville et surtout de son commerce. Il y a aussi un curé qui, lui s'occupe de religion et de la gestion de la foi des paroissiens.
Le curé et le maire se doivent de collaborer au bien des citoyens et si l'un des deux juges que l'autre ne remplit pas sa mission, il peut intervenir pour tenter d'arranger les choses. C'est pour cela que certains maires s'occupent de religion et que certains clercs s'occupent de politique.
Au-dessus vous avez le comte pour la politique et l'évêque pour la religion, mais vous découvrirez tout ça par vous-même, sachez juste que les guides politiques sont choisis par les citoyens lors d'élection, alors que les guides religieux sont nommés et révoqués par la hiérarchie de l'Eglise. C'est pour ça que si le peuple veut élire son curé comme Maire c'est le choix du peuple, et la hiérarchie de l'église ne ferra que veiller à ce que le clerc continue principalement à guider les citoyens sans oublier sa responsabilité de clerc.

Le vagabond semblait avoir compris.

-Ah oui, je vois, c'est plus clair déjà, et pour le reste que dois-je faire ? Pour manger ? Pour gagner ma vie ?

- Cela, mon fils, est moins de mon domaine, mais voici une liste de documents qui vous aideront à trouver votre place.

Liste de la Bibliothèque

- Merci mon ami, je vais voir si je trouve ma voie, dit le vagabond en attrapant son sac et sa bourse. Je vais de ce pas prendre contact avec les villageois à la taverne pour leur montrer que je ne suis pas possédé... et qu'ils peuvent me donner leur confiance.

Je souriais en le voyant partir, et je lui criai :

-N'hésitez pas à me contacter en cas de besoin.

J'ai appris plus tard que le vagabond était devenu un grand seigneur et que s'il n'avait pas rejoint l'église aristotélicienne au moins il n'avait pas d'idée préconçue sur elle et ne se laissait pas raconter n'importe quoi.
Il faisait ses choix en connaissance de cause et non pour faire plaisir aux chimères de Hyérel.


926 ap JC, tiré des mémoires d'un curé de campagne par Neajdlaf




Citation :
QUESTIONS

Quel est le niveau social requit pour s'investir dans l'église ?
Qu'est ce que le Livre des vertus
Qu'apporte le Livre des vertus ?
Quels sont les fondateurs de l'église ? Détaillez les succinctement, et présentez leur apport.
Quel est le sens de la vie?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icare67



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 22/06/2018

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Jeu 28 Juin 2018 - 17:46

Icare s'installe devant le petite table dans sa cellule; il lit le texte qu'il doit étudier, puis le relis une deuxième fois pour bien s'en imprégner. Les questions posées, ne sont pas simple, il réfléchi longuement puis commence à écrire...

Citation :
Quel est le niveau social requit pour s'investir dans l'église?

Il n’y a pas de niveau social pour s’investir dans l’église; elle est ouverte à tous. Et si nous le désirons avec le temps, nous pouvons nous y engager à son service.

Citation :
Qu'est ce que le Livre des vertus

Le livre des vertus c’est une compilation de tous les textes sacrés de l'Église Aristotélicienne. Il est divisé en quatre volumes qui traitent chacun d’un sujet .Par exemple, le premier nous parle de la création du monde, le second, de la vie des deux prophètes ; Aristote et Christos. Le troisième parle des Saints Aristotéliciens et enfin le quatrième explique les prières et les sacrements Aristotéliciens du royaume.

Citation :
Qu'apporte le Livre des vertus ?

Le livre des vertus apporte les messages et informations qui sont essentiels à l’humanité. Aristote et Chritos en sont les guides et nous font découvrir les idées de la pensée Aristotélicienne ; spirituel, moral, et politique.

Citation :
Quels sont les fondateurs de l'église ? Détaillez les succinctement, et présentez leur apport

Les deux fondateurs de l’église Aristotélicienne sont les deux prophètes; Aristote et Christos.

Aristote était un homme Grec; brillant philosophe qui a reçu la première révélation divine, expliquant la divinité unique ainsi que la vertu. Par la suite, le deuxième prophète envoyé par Dieu fut Christos. Celui –ci arriva à l’an un pour compléter le message d’Aristote. Christos était un homme avec une très grande vertu, il vint expliquer comment atteindre le paradis. C’est le message des deux prophètes qui forme un tout, on ne peut comprendre si on tient compte du message d’un seul des deux prophètes

Citation :
Quel est le sens de la vie?

Je crois que le sens de la vie selon tout Aristotélicien est de se rapprocher du paradis, et ce, en vivant une vie vertueuse. Par exemple en développant une amitié sincère, en faisant preuve d’empathie, du don de soi, etc. C’est grâce à la vertu que nous trouverons le bonheur sur la terre et rejoindrons le paradis par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle_de_Valbois
Diacre
Diacre
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Ven 29 Juin 2018 - 2:53

Isabelle sourit à Icare

Pour la question 1 d'une certaine façon vous avez raison mais il y a l'érudition.  Si vous ne savez pas lire et écrire vous ne pourrez pas étudier les textes sacrées qui vous permettrons d'apprendre le savoir dont vous aurez besoin pour transmettre la parole du Très-Haut aux fidèles. 

La question 2 est le livre des vertus est le livre sacré de l'aristotélisme le guide le l'homme où la parole de Dieu y est retranscrit. Il renferme tous les informations essentielles à l'humanité. De l'origine du monde à la création de la vie.

Donc votre réponse est une bonne réponse.  Je l'ai seulement complété un peu.

La question 3 je n'ai rien à commenter

La question 4 En ce qui concerne nos prophètes il s'agit bien de Christos et d'Aristote. Christos lui a été envoyer sur terre par Dieu qui lui avait enseigner les principes divins et la vertu afin de la transmettre aux hommes. 
Aristote quand à lui c'est entouré de douze apôtres pour prolonger l'action de Christos et l'étendre au monde afin de convertir toutes les âmes à notre religion.

La question 5 Le sens de la vie c'est l'amour. Dieu nous a créer pour nous aimer et l'aimer en retour.

Poursuivons maintenant avec le second texte



Citation :
LES ORIGINES DE L'ARISTOTÉLISME

Citation :
Résumé du tome I du Livre des Vertus

I La Création

Au commencement, il n'y avait que Dieu. Et Dieu était composé de Néant, c'est-à-dire de l'absence d'existence. Dieu pensa et un point minuscule apparut, que Dieu appela "Univers". À partir de ce moment-là, il n'y avait plus de Néant, mais le vide et le non-vide, car même le vide existe. Et ce point, Dieu le fit exploser en une myriade d'étoiles, qui vinrent peupler le vide. Ensuite, Dieu créa les deux mouvements : les choses lourdes iraient vers le bas et les choses légères vers le haut. Il disposa les quatre éléments suivant l'ordre de leur pesanteur : la terre au centre, recouverte de l'eau, elle-même recouverte par l'air, le tout recouvert par le feu. Dieu appela le tout "Monde".Mais le monde était imparfait, car inconscient de sa propre existence. Alors, Dieu créa l'esprit, qu'Il dota des capacités de choisir et de ressentir, et le combina à la matière. Il appela le tout "Vie". Dieu voulait que la vie l'aime et qu'Il l'aime en retour. Pour cela, elle devait tendre vers Lui. Pour cela, Il créa le troisième mouvement : l'esprit tendrait vers Dieu. Et, pour aider la vie à se développer, Il la divisa en deux principes complémentaires : le masculin et le féminin. Ainsi, la vie se perpétuerait par la procréation. Et elle se créa de multiples formes.Un groupe de créatures décida de parcourir le monde, afin de découvrir les multiples formes que prenait la vie, tant animale que végétale. Ainsi, ils virent que chacune avait un talent qui la rendait unique : la nombreuse progéniture de la vache, la laine du mouton, la longévité sans égal du chêne, la force du cochon... Et chacun se considérait comme le préféré de Dieu, car il se croyait avantagé par Lui. Et le petit groupe douta, car il était le seul à ne pas se trouver de talent. Alors, Dieu convoqua l'ensemble des créatures composant la vie. Et Il leur posa une unique question : quel sens avait-Il donné à la vie? Seules deux créatures eurent une réponse à apporter. La première affirma que la vie était une lutte où le fort devait dominer le faible. La seconde était un membre du petit groupe qui doutait. C'était un homme. Il s'appelait Oane. Pour lui, le sens de la vie était l'amour que Dieu portait à Ses créatures et que celles-ci Lui devaient en retour. C'était ça le talent des humains : l'amour.La première créature fut condamnée à ne jamais porter de nom, à prendre la forme d'une ombre, et à prouver ses dires en tentant de détourner les humains de l'amour. Ces derniers devinrent les enfants de Dieu. Leur esprit devint âme : dorénavant le seul esprit à tendre vers Lui. Il soumit les animaux au travail humain, pour que ces derniers se nourrissent d'eux. Il permit aux humains de partager entre eux l'amour qu'ils avaient. Enfin, il créa le soleil et la lune, qui se succèdent depuis afin de découper le temps en jours.  

II La Pré-Histoire

Dieu laissa les humains vivre sans qu'Il n'intervienne. Il laissa aussi la créature sans nom les tenter, afin qu'elle prouve la véracité de sa réponse. Oane guida son peuple à travers le monde pour y trouver un lieu propice à l'installation de leur ville. Au bout de plusieurs années, il trouva enfin ce qu'il cherchait, mais mourut alors. En rendant son dernier souffle, il leur dit qu'il ne craignait pas la mort, car ce n'était qu'un trajet pour rejoindre Dieu. Mais les habitants ne le comprirent pas. Ils donnèrent cependant à leur ville le nom d'Oane : Oanylone.Le travail les éloigna de l'acédie. Ils apprirent peu à peu à profiter des mille richesses de la nature pour améliorer leur quotidien. Ils cultivèrent le blé pour en faire du pain, cultivèrent le maïs et les légumes, récoltèrent les fruits, pêchèrent du poisson, élevèrent des vaches, des cochons et des moutons, prélevèrent du bois, de la pierre et du fer pour en faire des outils... Dieu les récompensait par de petits miracles quotidiens. Et, chaque dimanche, tous se réunissaient pour se recueillir sur la tombe d'Oane.Leur vie se fit plus douce et facile. Ainsi, ils développèrent les alcools, les arts, les sciences et l'écriture. Mais la créature sans nom attendait patiemment l'heure de sa vengeance. Et les humains la lui donnèrent, car ils répugnèrent de plus en plus à travailler, s'abandonnèrent peu à peu à la paresse. Leur amour envers Dieu se remplaça par leur goût des choses matérielles. Ils négligèrent leur recueillement sur la tombe d'Oane. Et, comme ils n'avaient aucun clerc pour les guider, personne ne leur rappela leurs devoirs devant le Créateur.Inconsciemment, les humains s'étaient abandonnés au péché d'acédie. Et celui-ci amena aux autres. Certains péchèrent par gourmandise en mangeant plus que de raison. Cela engendra le péché d'avarice, car il n'y avait plus assez à partager et aucun ne voulait plus le faire. Ceux qui possédaient devinrent orgueilleux et méprisèrent les autres, qui s'abandonnèrent à la colère et se lancèrent dans une orgie de destruction. Enfin, la violence s'accompagna de la luxure et la débauche compléta ce bien triste tableau. Et, à chaque fois, la créature sans nom les encourageait.La foi ne régnait plus sur Oanylone. La créature sans nom, tentation du péché, avait pris sa place. Elle alla sur la tombe d'Oane, déterra son cadavre et dansa pour fêter sa victoire. Puis, elle récupéra tout ce qui se faisait de plus précieux et s'en forgea une couronne. Mais Dieu apparut aux humains. Il leur dit que, puisqu'ils s'étaient détournés de Lui, Il leur jugerait leur âme à leur mort. Les vertueux iraient dans le Paradis solaire et les pécheurs dans l'Enfer lunaire. Il ajouta qu'il détruirait Oanylone sept jours plus tard.Alors, la population de la ville décida de fuir. Mais deux groupes restèrent. L'un était composé de sept vertueux qui, accompagnés de leurs fidèles, prêchèrent la repentance et la vertu. Sept autres, choisis par la créature sans nom et accompagnés de leurs propres serviteurs, incarnèrent les péchés et leur vouèrent le reste de leur vie. Lorsque la ville fut détruite par Dieu, Il éleva les premiers dans le Paradis solaire et en fit des archanges. Quant aux autres, Il les envoya dans l'Enfer lunaire, où ils furent changés en princes-démons.Les fuyards n'eurent plus le coeur assez pur pour comprendre la décision divine de les punir. Ils s'éparpillèrent partout dans le monde et y créèrent des royaumes. Ils leur donnèrent des monnaies faites d'or, les dotèrent de lois et de règlements, se choisirent des chefs pour les diriger, commercèrent mais aussi guerroyèrent les uns contre les autres. Alors, Dieu leur fit un geste pour leur apprendre à s'apprécier mutuellement. Il divisa leur langage unique en plusieurs langues diverses. Ainsi, pour se comprendre, il fallut apprennent à se connaître. Parmi les humains, un groupe se forma, qui chercha à comprendre la vérité divine. Mais leur ignorance de Dieu fut telle qu'ils se créèrent de multiples divinités élémentaires et naturelles, se voilant ainsi la face de la vérité divine. Ces prêtres païens se créèrent des temples, où ils sacrifièrent des animaux pour honorer leurs faux dieux. Mais il n'y eut pas d'amour envers ces dieux, juste de la peur. Et le vide au fond de leur âme restait béant. Alors, Dieu choisit un jeune homme de Stagire, nommé Aristote, pour lui révéler Sa parole.

III L'éclipse

Saint Sypous se baladait tranquillement avec son chien au milieu de champs lorsqu'il vit la lune se détacher clairement dans le ciel. Puis, l'astre de nuit vint se placer devant celui de jour et l'obscurité se fit en pleine journée. Alors, la lune se teinta de couleurs mouvantes. Une arche de lumière en partit pour venir s'abattre à ses pieds, formant un pont entre les Enfers et la terre. Ce chemin était constitué de six rayons de couleur accolés, fusionnant à chaque extrémité en une fontaine de lumière blanche. Le chien gronda, mais saint Sypous décida d'y monter.Une fois arrivé à destination, après un chemin long et difficile, saint Sypous se retrouva au coeur d'une dense brume blanchâtre et étouffante. Il fut vite entouré de créatures immondes, aux formes androgynes. La plus grande d'entre elles lui déclara être Asmodée, prince de la Luxure. Puis, le saint homme poursuivit son chemin pour arriver dans une grotte titanesque. La pierre rouge était uniquement éclairée par la lumière se dégageant d'un lac turquoise. Les damnés qui s'y trouvaient peinant à se mouvoir et un monstre gigantesque lui apprit qu'il était Belial, le prince de l'Orgueil.Sypous continua sa route et arriva dans un lieu où il pouvait voir mille richesses tentantes. Mais, à chaque fois qu'un damné tentait de s'en approprier une part, il éprouvait une douleur intense. Une créature ailée au teint d'améthyste lui expliqua qu'elle était Satan, le prince de l'Envie. La suite mena le saint dans une vaste plaine couleur de sang où des gens s'entre-tuaient. De la mêlée sortit un immense Taureau, qui lui expliqua qu'il se nommait Léviathan et qu'il était prince de la Colère.Une ouverture dans le sol mena dans un réseau de grottes remplies de créatures visqueuses que des damnés bouffis dévoraient. Un long lombric sortit d'une des parois et se présenta sous le nom d'Azazel, prince de la Gourmandise. Un tunnel arriva au sommet d'une colonne de terre entourée d'un gouffre d'où sortaient des pylônes de bois, où étaient juchés des damnés luttant pour ne pas tomber, malgré les pièces d'or qui tombaient de leurs bras.. Une gigantesque araignée d'or du nom de Belzébuth affirma être le prince de l'Avarice.Puis, saint Sypous arriva au pied d'un immense pic de pierre, qui menait jusqu'au soleil. Il escalada, accompagné de nombreux damnés. Ces derniers abandonnèrent tous plus ou moins haut, pour aller s'écraser en contrebas. Mais le saint atteignit une corniche où il rencontra un vieil homme squelettique à la barbe hirsute : il s'agissait de Lucifer, le prince de l'Acédie. Puis il arriva jusqu'au sommet grâce à une bien étrange machine, qui se déplaçait verticalement en appuyant sur des formes étranges où était écrit le nom de chaque étage. Celui qui conduisait cette machine était un ange qui se faisait appeler "le passeur". Son rôle était d'accompagner ceux qui n'avaient pas encore fait "le choix". Interloqué, Sypous sortit de la machine pour se retrouver sur une autre corniche, où vinrent le rejoindre les sept archanges : Michel, saint patron de la Justice, Georges, de l'Amitié, Gabriel, de la Tempérance, Miguaël, du Don de soi, Galadrielle, de la Conservation, Sylphaël, du Plaisir, et Raphaëlle, de la Conviction. Et ils le menèrent jusqu'au Paradis solaire.Juché sur le dos de saint Michel et entouré des six autres archanges, Sypous traversa le ciel jusqu'au soleil. Il se jura de toujours vivre dans la Vertu pour ne pas aller en Enfer et accéder au Paradis. De gigantesques flammes bondissaient tout autour d'eux, mais elles finirent par s'ouvrir pour les laisser accéder au Paradis. Les lieux étaient idylliques. Tout n'était que calme et rayonnait de joie. Les enfants jouaient innocemment, en riant. Autour d'une fontaine, il vit Christos et Aristote en train de discuter. Ceux-ci lui donnèrent le bonjour, mais furent interrompus par une voix.C'était celle de Dieu Lui-même, qui demandait ce qu'il avait retenu de ses périples. Il répondit que chaque humain était jugé à sa mort, suivant les vertus et les péchés qu'il avait pratiqués au long de sa vie. Puis, Dieu lui posa la question : Sypous préférait-il être jugé tout de suite, et ainsi finir en Enfer ou au Paradis, ou avoir droit à la résurrection pour avoir une nouvelle chance de prouver sa foi? Il choisit la résurrection et se réveilla dans son lit, entouré de ses amis. Mais lui seul garderait la mémoire de ce périple.

IV La Fin des Temps

Saint Ysupso d'Alexandrie rêva qu'il arriva au Paradis et qu'il contempla de nombreux anges : tous les humains qui avaient atteint cet état par leur sainte vie. Il vit notamment les plus grands d'entre eux : les sept archanges. Alors, Dieu lui parla, et lui montra dans une flaque d'eau un beau pays. Les gens vivaient une vie paisible où les adultes travaillaient pour vivre, où les enfants jouaient, où les animaux paissaient. Le village était entouré de murailles, dans lesquelles les marchandises s'échangeaient, les tavernes s'animaient et les paroissiens allaient à la messe.Mais le ciel se couvrit et la pluie tomba si drue pendant trois jours et trois nuits qu'elle en détruisit les récoltes. Elle se changea en neige puis en grêle, accompagnée de terribles bourrasques, sous un ciel d'encre. Alors, les gens se rendirent au château, où le duc s'efforça de les apaiser. Mais la terre trembla et la tour du château écrasa le seigneur temporel. Les maisons et les murailles s'écroulèrent à leur tour et tous les survivants se ruèrent vers l'église pour sauver leurs vies. Là, le curé les exhorta à se repentir de leurs péchés.Mais il était trop tard pour cela. Une terrible tornade investit le saint bâtiment en brisant ses lourdes portes. Un enfant vit une gigantesque poutre lui tomber dessus. Le curé tenta de le sauver mais mourut écrasé à sa place. Alors, la terrible tempête vint à bout de l'église et la fit s'effondrer, les quelques survivants s'enfuyant en hurlant. Et c'est alors qu'arriva la dernière calamité. Le ciel s'embrasa en une gigantesque bourrasque de flammes et les dévora jusqu'au dernier en un choeur de souffrances.Saint Ysupso était horrifié de voir le monde ainsi détruit par les quatre éléments qu'étaient l'eau, la terre, le vent et le feu. Alors, il vit une véritable marée d'humains s'envoler dans le ciel, alors que la terre conclut son existence en une gigantesque explosion. Les humains se placèrent ensuite en file le long des étoiles, attendant l'heure de leur jugement, pendant que les anges et les démons les attendaient. Alors, Dieu expliqua que, bien que nous soyons jugés à l'heure de notre mort, tout ce qui resterait de l'humanité pourrait subir ces événements si le péché l'emportait sur la vertu.Et le Créateur expliqua au saint que la Fin des Temps pouvait être évitée. Il fallait pour cela que nous maintenions et développions la vertu, que nous ne nous abandonnions pas au péché. La Fin des Temps ne serait que l'accomplissement de la victoire de la créature sans nom et la défaite de l'humanité. Ainsi, nous sommes jugés à la fois collectivement et individuellement. L'Enfer est la condamnation individuelle et la Fin des Temps la condamnation collective. À nous de vivre dans la vertu et de combattre le péché pour remporter ces deux victoires.
Feu Eminence Pouyss[/list]

Citation :

[*]Quelle est la question que posa Dieu aux créatures assemblées ?
[*]Quelle fut la réponse de la Créature Sans Nom et celle d’Oane ?
[*]Qu’est-ce que l’acédie ?
[*]Pourquoi Dieu décida-t-il de détruire Oanylone ?
[*]Quels sont les sept Princes-démons et les sept Archanges et les vices et vertus qui leur sont associés ?
[*]Quel choix Dieu laisse-t-il aux hommes qui meurent ?
[*]Quel est le sens de la vie ?
[*]Qu'est-ce que la Fin des Temps ? Est-elle inévitable ? Pourquoi ?
[*]Les animaux sont-ils les égaux des humains ? Pourquoi ?
[*]Une fois morts, les Hommes qui refusent la résurrection sont jugés par Dieu. En quoi consiste le jugement divin ?





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icare67



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 22/06/2018

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Ven 29 Juin 2018 - 21:00

Icare se retire à nouveau dans sa cellule pour se consacrer entièrement à la suite de sa pastorale, la tranquillité du lieu et la bienvenue, personne ne vient le déranger et il se consacre à fond dans la recherche des réponses aux questions posées.

1:Quelle est la question que posa Dieu aux créatures assemblées ?

Il leur posa une unique question. Quel sens avait-il donné à la vie.

2:Quelle fut la réponse de la Créature Sans Nom et celle d’Oane ?

La première affirma que la vie était une lutte ou le fort devait dominer le faible.

La seconde était un membre du groupe qui doutait. C'était un homme. Il s'appelait Oane. Pour lui le sens de la vie était l'amour que Dieu portait à ses créatures et que celle-ci lui devaient en retour. C'était ça le talent des humains: l'amour.

3:Qu’est ce que l’acédie ?

Les humains se laissèrent griser par la douceur de leur vie. Elle leur semblait si douce et si agréable qu’ils ne comprenaient plus l’intérêt de consacrer leur vie au travail. Chaque plaisir leur donnait l’occasion de négliger leur labeur. Ils aimaient le monde, mais ils l’aimaient pour lui-même, pas parce que Dieu leur avait donné, par amour pour eux. Ils se détournaient peu à peu de l’amour de Dieu.
Ils négligèrent également leur recueillement sur la tombe de Oane. Et comme ils n'avaient aucun clerc pour les guider, personne ne leur rappela leurs devoirs devant le Créateur. Inconsciemment les humains s'étaient abandonnés au péché d'acédie.

4:Pourquoi Dieu décida-t-il de détruire Oanylone ?

Dieu décida de détruire Oanylone car les hommes c'étaient détournés de lui, la foi n'était plus dans le village.

5:Quels sont les sept Princes-démons et les sept Archanges et les vices et vertus qui leur sont associés ?

Princes démons: Asmodée, Prince de la luxure. Bélial, Prince de l'orgueil. Satan, Prince de l'envie. Léviathan, Prince de la colère. Azazel, Prince de la gourmandise. Belzébuth, Prince de l'avarice. Lucifer, Prince de l'acédie.

Les Archanges: Michel Saint patron de la Justice. Georges, de l'Amitié. Gabriel de la Tempérance. Miguaël, du Don de soi. Galadrielle, de la conservation. Sylphaël, du Plaisir. Raphaëlle, de la Conviction.

6:Quel choix Dieu laisse-t-il aux hommes qui meurent ?

De choisir entre le Paradis solaire ou l'enfer, ou la résurrection.

Puis Dieu lui posa la question: Sypous préférait-il être jugé tout de suite et ainsi finir en enfer ou au Paradis ou avoir droit à la résurrection pour avoir une nouvelle chance de prouver sa foi? Il choisi la résurrection et se réveilla dans son lit entouré de ses amis. Mais lui seul garderais la mémoire de ce périple.

7:Quel est le sens de la vie ?

Le sens de la vie est l'amour.

8:Qu'est-ce que la Fin des Temps ? Est-elle inévitable ? Pourquoi ?

La fin des temps c'est quand les péchés prennent le dessus sur la vertu. Elle peut être évitée si nous maintenons et développons la vertu, et que nous ne nous abandonnons pas au péché.
La fin des temps serait la victoire de la créature sans nom et la défaite de l'humanité.

9:Les animaux sont ils les égaux des humains ? Pourquoi ?

Oui puisque ce sont des enfants de Dieu.

10:Une fois mort les humains qui refusent la résurrection sont ils jugés par Dieu? En quoi consiste le jugement Divin.

Ainsi nous sommes jugés à la fois collectivement et individuellement. L'enfer est la condamnation individuelle et la fin des temps la condamnation collective. A nous de vivre dans la vertu et de combattre le péché pour remporter ces deux victoire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle_de_Valbois
Diacre
Diacre
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Sam 30 Juin 2018 - 1:12

Isabelle était impressionnée par les réponses d'Icare.  Elle corrigeait avec bonne humeur

Quel est le sens de la vie ?
​​Le sens de la vie est l'amour. L'amour que le Très-Haut porte en Ses créatures et que ces dernières Lui doivent en retour. L'amour constitue en autre le talent de l'humain.

Qu'est-ce que la Fin des Temps ? Est-elle inévitable ? Pourquoi ?
​​La Fin des Temps constitue la condamnation collective de ce qui resterait de l'humanité si le Péché l'emportait sur la Vertu. En soit, elle constituerait notre défaite et la victoire de la Créature Sans Nom. La Fin des Temps est évitable. Pour y parvenir, il nous faut se restreindre de s'abandonner au péché ainsi que maintenir et développer la vertu.

Les animaux sont-ils les égaux des humains ? Pourquoi ?
Les animaux ne sont pas égaux aux êtres humains. 
Le Très-Haut les a soumis à notre travail pour que l'on puisse se nourrir d'eux et contrairement aux humains ils n'ont pas la capacité d'aimer. 

Une fois morts, les Hommes qui refusent la résurrection sont jugés par Dieu. En quoi consiste le jugement divin ?
Le Très-Haut juge nos âmes sur notre pratique de la vertu et du péché au cours de notre vie. 
En fonction du résultat de cette pratique, notre âme est envoyé soit en Paradis solaire ou en Enfer lunaire. 

Vous travaillez bien Icare, continuez sur cette lancée

Citation :

LES NOTIONS FONDAMENTALES



L'Église Aristotélicienne, fondée par Christos et ses disciples, regroupe en son sein toute la communauté des Aristotéliciens.
Aristotélisme est la seule religion officielle du monde civilisé (Royaume de France, Grand Duché de Bretagne, SERG, Espagne, Angleterre...). La Sainte
Église s'est dotée d'un registre qui recense tous les fidèles.
Les diacres (diaconesses), curés, évêques, archevêques et cardinaux sont
les représentants de l'Église. Ils doivent conduire les hommes vers Dieu.

Seul le baptême permet de faire partie de cette grande famille, mais ce sacrement purificateur n’est que le premier d’une longue série : la confession, la mariage, l’ordination ou encore les funérailles.

Le Credo ou La Profession de Foi est le chant qui nous unit dans notre foi.

Citation :
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Éternelle.

AMEN


IMPORTANCE DE CE TEXTE

Le Credo est le texte fédérateur de notre Église, il est là pour faire grandir notre foi en notre cœur. Cette prière affirme notre foi et la crie au monde: il est le signe de notre union de croyants aristotéliciens.Il illustre aussi le dogme et le résume en quelques mots. Tout les aristotéliciens doivent le connaitre.

Cette prière est connue sous le nom de Credo (je crois, son premier mot en latin.) Cette supplication à l’appel à la Foi a été écrite  par Olcovidus (107-139), poète romain, parmi les premiers aristotéliciens, du IIème siècle, martyr de la foi, mort en priant devant les lions qui allaient le dévorer, le Très Haut l'enleva à la souffrance par un infarctus.

Son but est d'affirmer les croyances et les vérités que nous affirmons en tant qu'aristotélicien. Elle est la prière de notre Union et fondamentale de notre Église et permet d’impliquer les fidèles dans les messes.

Ainsi les fidèles, en récitant cette prière affirmeront leur croyance en : Le Très Haut Tout Puissant qui nous aime et qui dans sa toute puissance nous permet de vivre en son royaume. Aristote dont nous devons lire les saints écrits, les étudier, les comprendre car c’est en gagnant sa sagesse que nous atteindrons peut être la perfection à laquelle nous aspirons tous.Christos qui après avoir atteint la perfection et a rejoint le Très Haut et Aristote  au soleil, au paradis. En effet le paradis se trouve dans le soleil et l’enfer correspondra à la lune :


Citation :
« Alors, le Très Haut créa deux astres au-dessus du monde. L’un, rayonnant de lumière, fut appelé “soleil”. L’autre, luisant froidement, fût nommé “lune”. Dieu expliqua à Oane: “Que votre fidélité soit celle des enfants envers leurs parents ou je serais aussi sévère que les parents envers leurs enfants. Car, lorsque chacun de vous mourra, Je le jugerai, en fonction de la vie qu’il a menée. Le soleil inondera chaque jour le monde de sa lumière, par preuve d’amour pour Ma création. Ceux, parmi les tiens, que j’y enverrai, vivront une éternité de bonheur. Mais entre chaque jour, la lune prendra la relève. Et  eux qui, parmi les tiens, y seront jetés n’y connaitront plus que la tourmente.” » (Création - Partie VIII: La décision)



LE DOGME ARISTOTÉLICIEN


Citation :
Art 1: L’Eglise Aristotélicienne est l’institution spirituelle et universelle qui vise a aider tous les enfants du Très Haut à échapper à l’Enfer lunaire et à atteindre le Paradis solaire.

Art 2: L'Église Aristotélicienne est seule détentrice de la vérité divine et toute personne n’étant pas croyante "aristotélicien" est hétérodoxe et se voue donc d’elle-même à la damnation éternelle.

Art 3: Les hétérodoxies sont les croyances fausses qui contredisent le dogme Aristotélicien et induisent en erreur les enfants du Très Haut.

Art 4: Les hétérodoxies sont de quatre types: schisme, hérésie, paganisme et athéisme.

Art 5: Une hétérodoxie ne pourra être tolérée que selon le bon vouloir de la Curie, dans le cadre d'un concordat qui fixera les libertés accordées par cette tolérance.

Art 6: L'Église Aristotélicienne prend son nom du prophète Aristote, qui fut le premier à révéler la vérité divine.

Art 7: L'Église Aristotélicienne fut fondée par le messie Christos, le second et dernier prophète, qui a complété la première révélation Aristotélicienne.

Art 8: Il n’est pas d’autre prophète qu’Aristote et Christos et leur révélations cumulées donnent le message divin, parfait et immuable.

Art 9: Bien que surpassant les autres enfants de Dieu en gloire et en vertu, Aristote et Christos ne sont pas de nature divine mais humaine.

Art 10: L’intégralité du dogme Aristotélicien est regroupé dans le Livre des Vertus.

Art 11: Les textes que contient le Livre des Vertus sont sacrés et la vérité du moindre de ses éléments ne peut être remis en cause, sous peine d’être hétérodoxe.

Art 12: Les Saints étant les défunts Aristotéliciens dont la vie fut  exemplaire, tous les Aristotéliciens se doivent de les honorer et de s’inspirer d’eux dans leur propre vie spirituelle.

Art 13: Pour qu’une personne soit déclarée sainte, il faut qu’elle soit morte, qu’elle ait vécu en modèle de vertu, que son hagiographie ait été rédigée, et validée par la Curie puis par les fidèles.

Art 14: Une hagiographie étant un texte sacré, toute critique ou remise en cause de ceux-ci est un acte d'hétérodoxie.

Art 15: Tous les humains étant enfants du Très Haut Tout Puissant, aucune
ségrégation basée sur d’autres critères que la foi, la vertu et le mérite ne doit avoir lieu au sein de l’Eglise Aristotélicienne.



La Pénitence, est le statut dans lequel se place volontairement le pêcheur s'étant confessé pour s'assurer le pardon divin. Différents moyens de pénitence sont le jeune, le pèlerinage ou encore la charité (des explications sur ces actions seront données plus bas).

Le Jeûne, est l'acte par lequel le pénitent ou le simple fidèle se prive de nourriture ou se limite à un repas de base pour un certain temps, se mettant ainsi aux niveau des plus faibles, pour prendre ainsi conscience de la misère humaine que combat l'Église. Le jeûne tire son origine de la méditation de Christos dans le désert.

La Charité, est un acte de vertu que doivent pratiquer tous les aristotéliciens. Elle consiste à aider ses frères aristotéliciens sur le chemin de la vertu. Elle se par l'aide aux vagabonds perdus dans les méandres du jeu, l'offre d'un salaire supérieur au minimum légal à ses employés, la vente à des prix non prohibitifs de sa production et le refus d'une spéculation à outrance. Chacun agit dans ce domaine en âme et conscience.

Le Pèlerinage, est l'acte de parcourir les royaumes pour prendre conscience de la création. Le pèlerinage permet, en plus d'être une preuve de foi forte, de prendre contact avec d'autres frères aristotéliciens et ainsi de les aider. Le pèlerinage tire ses origines vraisemblablement de la recherche d'Aristote de la cité idéale.

La Sainteté, est le statut auquel aspirent tous les aristotéliciens. Certains
fidèles ont accédé à ce statut par leur respect presque immaculé des principes aristotéliciens. Ces saints ont encore au soleil le pouvoir d'influencer certaines choses de la création, il est donc important de les considérer et de les louer. Ceci dit, on ne peut louer les saints, et encore moins le Très-Haut, pour sa propre réussite matérielle. La lecture des hagiographies des différents saints et de régulières, mais toujours sincères, les prières sont conseillées.

Il est important se savoir que l'Église ne sanctionne pas, même prohibe, l'ermitage.


Citation :
QUESTIONS



1 ) Qu'est ce que le paradis ? l'enfer ? Expliquez qui peut aller au paradis, en enfer, et pourquoi.
2 ) Citez un acte de vertu aristotélicien et comment vous le mettriez en œuvre
3 ) Pourquoi le Credo est-il si important?
4 ) Qui est Aristotélicien ?
5 ) Que sont les hétérodoxie ?
6 ) Qu'est-ce que l'Acédie ? (Cherchez dans les Annexes)



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icare67



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 22/06/2018

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Sam 30 Juin 2018 - 18:37

1 ) Qu'est ce que le paradis ? l'enfer ? Expliquez qui peut aller au paradis, en enfer, et pourquoi

Le paradis se trouve dans le soleil. Celui qui peut aller au paradis c'est celui qui n'a pas pêché, qui est baptisé.
L'enfer se trouve dans la lune. Pour tout ceux qui se seront tournés vers la créature sans-nom.

2 ) Citez un acte de vertu aristotélicien et comment vous le mettriez en œuvre

La Charité: La vrais charité est de partager avec les autres ce que l'on possède, qu'il s'agisse d'argent ou de bien. Ou tout simplement donner du temps à quelqu'un dans le besoin.
Etre une personne charitable, c'est être poussé à partager ce qu'on a  pour alléger le fardeau de ceux qui nous entourent. Traiter les autres comme ont aimerait être traité.

En partageant ses biens et en jouant le rôle du Samaritain, cultiver la bonté chez les autres afin que ce qu'on leurs donnent, soit rendu en cas de besoin.

3 ) Pourquoi le Credo est-il si important?

C'est le texte fédérateur de notre église. Il sert pour faire grandir notre foi en notre coeur. Il affirme notre foi et la crie au monde, c'est le signe de notre union de croyants aristotéliciens. Et enfin il illustre le dogme et le résume.

4 ) Qui est Aristotélicien

Tous ceux qui sont baptisés.

5 ) Que sont les hétérodoxie ?

Les hétérodoxies sont des croyances fausses qui sont là pour contredire le dogme aristotélicien et induisent en erreur les enfants du très haut.

6 ) Qu'est-ce que l'Acédie ?

L'Acédie c'est quand on se détourne de l'amour divin. De s'abandonner à la vie matérielle en négligeant la vie spirituelle.  Et donc c'est l'Acédie qui va amener les autres péchés conduisant ainsi les humains à leur perte. Elle atteint son comble quand les fidèles n'allaient plus à la prière mais à la paresse.

Icare se relit et se dit que cela devrait être bien détaillé, il espère passer cette épreuve comme les précédentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle_de_Valbois
Diacre
Diacre
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Lun 2 Juil 2018 - 15:08

Isabelle sourit et prit le parchemin afin de le corriger

1 ) Qu'est ce que le paradis ? l'enfer ? Expliquez qui peut aller au paradis, en enfer, et pourquoi.
Le paradis est le royaume de Dieu la où les âmes de ceux qui ont suivis le chemin de la vertu peuvent le rejoindre. L'enfer est l'endroit où réside les princes démons et où les âmes des défunts qui n'ont pas suivis le chemin de la vertu en s'adonnant aux péchés s'en sont rendu indignes de Dieu et y sont alors envoyés.

2 ) Citez un acte de vertu aristotélicien et comment vous le mettriez en œuvre
La charité par exemple. Aider les plus démunis, consiste à faire un acte de vertu. 

5 ) Que sont les hétérodoxie ?
Ceux sont les connaissances erronées qui nous amènent dans l'erreur et qui contredisent en ce sens le dogme Aristotélicien. Elles sont de quatre ordres : le schisme, l'hérésie, le paganisme et l'athéisme.

C'est très bien Icare, passons au dernier texte

Citation :
Examen Préparatoire au Baptême : Les Engagements du Baptisé



En conclusion de la Pastorale que vous avez suivi pour vous préparer à ce grand moment de votre vie qu'est le baptême, vous allez trouver ci dessous 3 textes à lire pour comprendre quels sont vos engagement en tant que Baptisé.

Citation :
"L'Amitié Aristotélicienne" ne peut être véritable que si les membres de cette amitié sont égaux l’un envers l’autre.
L’Amitié aristotélicienne est la communauté des baptisés de l’Église.
Ainsi donc, la communauté aristotélicienne est une communauté de personnes ayant en commun leur foi en le Très-Haut et étant donc tous égaux devant lui par ce fait même.
Le croyant est introduit à la communauté par le baptême. Le Baptême, ou rite d'entrée, donne au nouveau croyant les prémisses de l'amitié Aristotélicienne parfaite.
Cette amitié est encore en puissance et demande à être développée par un contact avec Dieu dans la prière et les sacrements, et aussi par le témoignage de douceur et de compassion avec les autres.

Citation :
“Tu as certes fait Tes créatures se nourrissant les unes des autres. Il leur faut chasser et tuer pour se nourrir. De même, il leur faut se battre pour défendre sa vie. Mais il n’y a pas de fort ni de faible. Personne ne rabaisse ni ne piétine les autres. Nous sommes tous unis dans la vie et nous sommes tous Tes humbles serviteurs. Car Tu es notre créateur.”

“C’est pour cela que Tu as donné des talents plus beaux les uns que les autres à toutes Tes créatures. Chacune d’elles a sa place dans Ta création. Son talent permet à chacune d’elles de la trouver. De ce fait, il n’y a pas de créature préférée de Toi, ô Très Haut. Nous sommes toutes pareillement aimées par Toi et nous nous devons tous t’aimer en retour. Car, sans Toi, nous n’existerions pas. Tu nous a créé alors que rien ne t’y obligeait et nous nous devons de t’aimer pour te remercier de ce geste.”

“Nous sommes certes enchaînées à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour.” Alors Dieu dit: “Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer tes semblables. Les autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes.

Création II: l'Amour

Citation :
Alors, le tribun ordonna au centurion de se saisir de Christos, et l’officier, à la mine féroce s’approcha de nous d’un pas lent. Je respirais au rythme de la cadence de ses pas, essayant de calmer mon cœur qui s’affolait. Lorsqu’il se trouva face à Christos, le Centurion le regarda dans les yeux, intensément et assez longuement. Lorsque soudain, il ôta son casque et s’agenouilla en embrassant la robe de notre messie.

" Maître, supplia t’il, à la plus grande surprise du Tribun, je voudrais vous suivre et faire partie de cette communauté de fidèles. Comment dois-je faire ? Je sais que je suis pêcheur et que j’ai servi un mauvais maître, mais je t’en prie dis moi comment me faire pardonner ! "

Alors Christos le releva et sous le regard médusé des romains, il prononça ces mots :
" Pêcheur, je te le dis, tu viens de faire la première chose que les fidèles devront faire ; se montrer humble et confesser leurs pêchés. Ainsi, si ton repentir et sincère, Dieu te pardonnera. "

Christos se tourna vers ses apôtres, et continua :
" Et vous, que les fautes commises par vos ouailles leurs soient pardonnées si elles viennent les confesser à vos oreilles, et qu’elles sont prêtes à en faire pénitence."

Alors, Christos s’approcha de la fontaine, et dit encore au Centurion :
" Par la grâce de l’éternel, je vais te laver de tes péchés, te ceignant d’eau, source de vie. "

Et Christos plongea ses mains jointes sous le jet de la fontaine. Il aspergea la figure du Centurion de cette eau en chuchotant ces paroles :
" Seigneur, daigne laver cet homme de ses pêché, et lui donner ainsi une nouvelle naissance parmi les croyants ! Au nom du Très Haut. Amen "

Vita de Christos XII


Citation :
QUESTIONS

1) Selon le premier texte, que vous apporte le baptême ?
2) Dans le second texte, quel est le sens de la Vie ?
3) Selon le troisième texte que faut il faire pour le pardon de nos péchés ?
4) Maintenant que vous avez répondu aux questions et afin de conclure cette pastorale, pourriez vous écrire un dialogue entre vous et une personne qui se pose des questions sur l'utilité du bapteme, dialogue dans lequel vous chercherez à argumenter votre point de vue et la convaincre



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icare67



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 22/06/2018

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Lun 2 Juil 2018 - 19:14

Icare se prépare méticuleusement à répondre aux dernières questions, il prend sa plume et commence à écrire.

1) Selon le premier texte, que vous apporte le baptême ?

Le baptême nous apporte les prémisses de l'amitié Aristotélicienne parfaite.

2) Dans le second texte, quel est le sens de la Vie ?

Le sens de la vie et L'amour

3) Selon le troisième texte que faut il faire pour le pardon de nos péchés ?

Se montrer humble et confesser et confesser ses péchés.

4) Maintenant que vous avez répondu aux questions et afin de conclure cette pastorale, pourriez vous écrire un dialogue entre vous et une personne qui se pose des questions sur l'utilité du baptême, dialogue dans lequel vous chercherez à argumenter votre point de vue et la convaincre

Aurélien :
Icare mon ami, peut tu me dire pourquoi les gens se font baptiser, et pourquoi toi, tu veux te faire baptiser. Est-ce  bien utile, n’est ce pas une perte de temps au détriment d’autres choses. Et d’après ce que l’on ma dit il y a une pastorale à faire, une pastorale qui est interminable.

Icare :
Interminable une pastorale ? Je viens de faire ma pastorale, et de la terminer, et maintenant je veux me faire baptiser.

Aurélien :
Tu es mon ami de longue date, je ne peux que te croire, mais pourquoi un baptême. Cela te servira à quoi ?

Icare :
Le baptême me permettra d’entrer dans la communauté Aristotélicienne.

Aurélien :
Je ne connais point cette communauté, peux tu me dire à quoi elle sert.

Icare :
Dans cette communauté, chacun est égal aux autres, on témoigne ensemble notre foi envers le très haut. La véritable amitié et la bonté envers les autres y est également développée.
Et puis être baptisé nous permettra de se faire pardonner ses péchés

Aurélien :
Je ne savais pas qu’il était possible de se faire pardonner, mon cœur et mon âme doivent déborder de péchés après toutes ces années. Mais dis moi comment c’est possible.

Icare :
Si tu es sincère et humble et que tu veux te repentir en reconnaissant tes péchés, tu pourras te confesser, et le Très Haut te pardonnera tes péchés.

Aurélien :

Merci Icare, mon ami, tu m’as convaincu en m’apprenant tout cela, je vais aller voir le curé de ma paroisse, et commencer ma pastorale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle_de_Valbois
Diacre
Diacre
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Lun 2 Juil 2018 - 22:15

Isabelle sourit à Icare en recevant ses dernières réponses. Elle commence la correction sans plus attendre.

1) Selon le premier texte, que vous apporte le baptême ?
Le baptême selon le premier texte constitue le rite d'entrée au sein de la communauté Aristotélicienne qui donne au nouveau croyant les prémisses de l'amitié Aristotélicienne parfaite.

2) Dans le second texte, quel est le sens de la Vie ?
Le sens de la vie est l'amour, que l'on porte envers Dieu mais également à nos semblables.

3) Selon le troisième texte que faut il faire pour le pardon de nos péchés ?
Selon le troisième texte, pour obtenir le pardon de nos péchés il faut se montrer humble, se confesser et être prêt à en faire contrition par la pénitence. 

Félicitation Icare, vous pouvez maintenant vous faire baptiser. Vous avez bien travaillé votre pastorale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icare67



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 22/06/2018

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Jeu 5 Juil 2018 - 16:44

Bonsoir Sœur Isabelle

Si je reviens ce soir en ce lieu c'est pour vous remercier de m'avoir accompagné dans ce long chemin qu'est la Pastorale. Par moment je ne pensais pas réussir mais vous m'avez toujours aidé dans ma quête, vous avez été là quand j'avais besoin qu'on me soutienne et que l'on me donne la force et la conviction de continuer. Je suis heureux ma Pastorale étant terminée, je compte me faire baptiser et cela en la cathédrale de Orléans, si s'est possible bien sûr.

Je ne sais pas quelle démarches il faut faire, je sais seulement que je dois avoir un Parrain ou une Marraine.

Je vous remercie encore une fois pour tout, et vous souhaite une très bonne soirée...

Icare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle_de_Valbois
Diacre
Diacre
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   Ven 6 Juil 2018 - 3:41

Isabelle écoute attentivement ce que lui dit Icare et lui répond

Bonsoir Icare

Je suis heureuse que vous ayez l'intention de vous faire baptiser.  La Cathédrale d'Orléans vous sera ouverte, bien sur, pour vos invités et vous.

Il nous faudra convenir d'une date et d'une heure

Il me faudrait connaître le nom de votre parrain et/ou marraine et avoir la preuve qu'ils sont baptisés.

Enfin, être présent à son baptême
rit de sa blague

Cela vous convient-il?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pastorale de Icare67   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pastorale de Icare67
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Dax] [Pastorale] Azoura
» [Bayonne] [Pastorale/Lankou Complète et baptisé]
» Sacrements, Pastorale, Confessions à toute heures, Bureau de Gwendoline Von Wittelsbach.
» [RP] [Pastorale de Zyana]
» Lettre de confirmation de pastorale de Dame Safina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province ecclésiastique de Sens :: Province Ecclésiastique de Sens :: Evêché d'Orléans :: Pavillon Cardinal Dariush-
Sauter vers: