Province ecclésiastique de Sens
Sois le bienvenu, Enfant du Très-Haut !

Avant que de te perdre dans les méandres du palais archiépiscopal, présente-toi au garde du Grand Porche qui te conduira où tu le souhaites.

Que le Très-Haut t'ait en Sa Sainte Garde !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ramponneau, homosexualité, insultes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas

avatar

Nombre de messages : 109
Age : 53
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: ramponneau, homosexualité, insultes   Mer 19 Sep 2007 - 8:23

Mes frères et soeurs,
Monseigneur,

Il a été porté ce jour à ma connaissance un procès pour trouble à l'ordre public entre deux habitants. Le plaignant et l'accusé jouaient tous deux au ramponneau mais sans limite, allant jusqu'à perdre une journée de labeur (18 écus). Il s'est alors trouvé l'accusé qui a embrassé le plaignant alors que celui-ci n'était nullement d'accord.
L'accusé ayant conscience de son geste en est arrivé à demander le fouet comme chatiment corporel, malheureusement il semble actuellement à l'article de la MORT.
Quelle doit être notre position ?
Enfin puisque cela ne semblait pas suffire, lorsque le plaignant lui a indiqué qu'il ne devait pas dépenser autant d'écus par des mises aussi importantes, l'accusé a eu quelques paroles surprenante : espèce de **** on est bloqué en taverne maintenant. (hrp : juif dans le sens radin ? )
Les faits se sont déroulés à Patay, toutefois l'accusé avait pris les routes se rendant à Loches.

Le DC nous permet-il d'avoir une position ferme et avisée sur l'amour entre deux personnes du même sexe ?
Que penser du ramponeau qui entraine, jalousie, colère et là jusqu'à la mort, je bougre qui s'est retrouvé condamné se laissant mourir.
Enfin que penser des insultes que l'un envoie en la demeure de l'autre.

Un sermon sur l'amour, ses limites pourrait être le bienvenu afin de rappeler aux fidèles ce qui est autorisé et ce qui est péché.
Le procureur m'a demandé d'en faire part au clergé, aussi voici les faits.

hrp : copie est faite sur le forum du chateau d'orléans en la sacristie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gedeon
ancien clergé de l'archevéché
ancien clergé de l'archevéché
avatar

Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: ramponneau, homosexualité, insultes   Dim 23 Sep 2007 - 15:11

Hum... une fois n'est point coutume, je vais émettre un avis assez tranché sur la chose...

Je vais prendre en citation un extrait du premier tome du livre des vertus, extrait du chapitre VIII : la Décision. Dieu a dit :

Citation :
Ce pouvoir dont vous disposez de vous nourrir des autres espèces, Je le nomme “travail”. Mais, afin que vous n’oubliez jamais que ce pouvoir est un don de Moi, vous récompensant ainsi de ta bonne réponse, Oane, le travail sera laborieux, difficile, usant et fatigant. Mais ne te plaints pas de la souffrance que cela te cause, car, en vérité, c’est un bien beau cadeau que Je te fais.

Il n'est pas acceptable que certaines personnes gagnent leur vie sur le principe du Ramponneau. Car le travail est fait pour se nourrir et le travail doit estre laborieux. Jouer au Ramponneau n'est point laborieux, il ne peut donc estre reconnu comme travail et de ce fait servir à gagner sa vie pour vivre.
Le ramponneau pourrait estre toléré en tant que loisir et comme tout loisir devrait estre pratiqué avec tempérance. Là où le problème se trouve c'est que la nature de l'homme est de douter et de s'égarer. L'homme peut donc se trouver faible vis à vis du plaisir que donne le fait de jouer au Ramponneau et sombrer dans l'intempérance, mettant tous ses biens, donc sa vie et le fruit de son travail en péril. Cela revient donc à jouer avec un cadeau que nous a fait nostre Créateur et l'on ne joue pas avec des choses aussi importantes : Le Ramponneau n'est donc pour moi qu'un appel de la Créature Sans Nom à la dépravation.

Je suis personnellement contre.


Gedeon, reprit :

L'église n'a de regard que sur le mariage entre homme et femme. Les autres déviances * ne sont pas condamnables du point de vue du Droit Canon, cependant il m'apparait nécessaire de remettre ces asmes égarées sur le droit chemin, et de se référer au Cadeau encore plus beau que Dieu a fait aux Hommes ses enfants : celui de pouvoir s'aimer et procréer afin de se multiplier et perdurer.

[hrp : * voir ici le discours d'un homme d'église du 15ème siècle et non de la joueuse derrière Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ramponneau, homosexualité, insultes   Dim 23 Sep 2007 - 17:15

[hrp : Pour l'homosexualité j'avais lu à Rome la position, et concernant le ramponneau c'est aussi un peu ce que j'explique, oui comme détente de quelques minutes, mais non à passer sa vie à la taverne à miser, perdre, jurer, gagner et prendre l'argent d'autrui. Ceci est aussi l'avis de sirthorgal, celui de Stéphane est bien différent, notamment à l'égard du premier point Fin hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ramponneau, homosexualité, insultes   

Revenir en haut Aller en bas
 
ramponneau, homosexualité, insultes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province ecclésiastique de Sens :: Archives Diocèse d'Orléans-
Sauter vers: