Province ecclésiastique de Sens
Sois le bienvenu, Enfant du Très-Haut !

Avant que de te perdre dans les méandres du palais archiépiscopal, présente-toi au garde du Grand Porche qui te conduira où tu le souhaites.

Que le Très-Haut t'ait en Sa Sainte Garde !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mariage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dariush
ancien clergé de l'archevéché
ancien clergé de l'archevéché
avatar

Nombre de messages : 2603
Localisation : 13, rue des Lumières Gien
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Le mariage   Lun 7 Déc 2009 - 12:59

Citation :
Cause matérielle

- le couple doit être formé de deux fidèles non soumis à interdiction et faire leur demande de fiançailles en publiant les bans au minimum 15 jours avant la date du mariage.

Les bans doivent être publiés par les deux parties, dans l’église de la paroisse de résidence des fiancés. Cette publication doit se faire à la paroisse des deux parties, ou de chacune d’elles si elles n’ont pas le même domicile.

Les publications des bans énoncent les noms et prénoms, les professions, le domicile des futurs conjoints et le lieu où se déroulera le mariage. Le clerc qui célébrera le mariage doit être prévenu et bénira le couple lors de l'annonce en déclarant que la période de fiançailles est officielle.

Il est à noter qu'en cas de remariage, il faut vérifier que l'annulation du précédent mariage est valide et permet le remariage.
Il faut également qu'un délais raisonnable ( 1 à 3 mois ), entre la séparation effective et le remariage.


- Le clerc qui prépare le sacrement doit veiller à ce que les point suivant soit vérifié :

1) que les deux demandeurs ont rempli les conditions de publication des bans et sont donc officiellement fiancés. Si le couple est déjà fécond le mariage pourra être avancé pour se faire avant la naissance.

2) Que les fiancés sont de fidèles aristotéliciens et que leurs fiches ainsi que leurs certificats de baptême sont à jour aux registres de Rome avant la cérémonie.

3) Que les fiancés ne sont pas sujets à interdiction de mariage, entre autres que les fiancés ne sont pas déjà liés par une ordination ou un précédent mariage.

4) Que les fiancés n’ont pas de lien de consanguinité au quatrième degré ou moins.

Dans les cas d’empêchement signalés, le responsable de la cérémonie devra introduire un dossier pour une demande de dérogation à son supérieur hiérarchique directe ou directement à la curie.

Cause efficiente.

Sont seul habilités à célébrer un mariage, les prêtres ayant une charge de clerc ainsi que les diacres et assimilés.

Tout mariage devra se faire avec l’autorisation du curé de la paroisse des fidèles, ils devront donc résider dans la même paroisse. Si il n’y a pas de curé c’est à l’autorité religieuse locale de donner l’autorisation pour la cérémonie. Le mariage pourra être organisé n’importe où mais toujours avec l’autorisation de responsable religieux de la paroisse de résidence, ou à défaut par la curie. Seuls les mariages célébrés à Rome par un cardinal ou le Saint Père sont exemptés de cette obligation.

La présence de deux témoins, minimum, choisis parmi les fidèles est obligatoire. Il faudra donc au moins un témoin représentant la mariée et d’un témoin représentant le marié. Il sont les garants que le mariage respecte le droit au libre arbitre des fiancés.


Il est à noter qu'à la rédaction du certificat de mariage il doit y être apporté ceci :

Nom, Prénom, date, le célébrant, le lieu, les témoins



Citation :


Monseigneur Dariush
Au peuple orléanais


Préparation au mariage

Nous, Monseigneur Dariush, fait évêque d'Orléans, par la grâce du Très Haut et de la volonté de nos pairs et nobles successeurs des apôtres de Christos.

Nous constatons de plus en plus un désaveu du caractère sacré du mariage. Pourtant, cet acte est la consécration de l'accord profond entre deux personnes, créant une communauté de vie, réputée indissoluble et symbolisant l'Amitié Aristotélicienne dans l'une de ses formes les plus étroite.

C'est pourquoi, Nous, Dariush, en qualité d'évêque du diocèse d'Orléans, imposons un accompagnement au mariage de manière à ce que les futurs époux soient parfaitement conscients de leurs engagements. Cet accompagnement sera assuré par le curé de la paroisse de résidence des dits fiancés.

Cette préparation débutera à la publication des bans et prendra fin avec la cérémonie du mariage.

Qu'Aristote nous guide à travers nos actions.

Fait en Orléans le 22 novembre de l'an de grâce 1457.

Monseigneur Dariush
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dariush
ancien clergé de l'archevéché
ancien clergé de l'archevéché
avatar

Nombre de messages : 2603
Localisation : 13, rue des Lumières Gien
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: Le mariage   Dim 20 Mar 2011 - 10:01

Citation :


Monseigneur Dariush
Au peuple orléanais


Le mariage

Nous, Monseigneur Dariush, fait cardinal-évêque du diocèse d'Orléans, par la grâce du Très Haut et de la volonté de nos pairs et nobles successeurs des apôtres de Christos.

Seuls les registres de Rome restent la référence dans toute chose. Il en ressort que les mariages n’auront de valeur que s’ils sont actés dans ces dits registres.

Un mariage ne respectant pas le droit canon n’aura pas de valeur aux yeux de l’Église, et donc, aux yeux de toutes les institutions qui s’y réfèrent (Hérauderie, noblesse,…).

Cependant, « ne pas avoir de valeur aux yeux de l’Église » ne signifie pas que Rome n’y attache pas une certaine forme d’attention. Elle demeure attentive et concernée et sanctionnera toute personne bafouant nos valeurs aristotéliciennes.

Qu'Aristote nous guide à travers nos actions.

Fait en Orléans le 20 mars de l'an de grâce 1459.

Monseigneur Dariush

Citation :
Il faut voir l’interface mariage comme une nouvelle possibilité pour les fidèles aristotéliciens de se marier visiblement et de lier un peu plus l’IG au RP. C’est un « plus » !

Des exemples viendront finalement éclaircir un peu plus les explications :


Marie et Joseph sont deux fidèles de l’Église. Ils sont baptisés. Ils veulent se marier et respectent les démarches du Droit Canon (publication des bans, choix du curé, cérémonie célébrée par le prêtre…). Ils désirent se marier IG.

=> Le mariage étant célébré par un prêtre et les démarches canoniques étant respectées, le mariage sera enregistré dans les registres de Rome comme si le mariage avait été fait sur le forum. Ça reste du RP, où qu'il soit fait.


Marie et Joseph sont deux fidèles de l’Église. Ils sont baptisés. Ils se sont mariés IG sans respecter les formalités canoniques et n’ont pas la bénédiction du prêtre.

=> Le mariage n’est par reconnu et ne sera pas enregistré dans les registres de Rome. De plus, comme il n’y a pas eut de prêtre, le mariage sera assimilé à une union civile et tombera sous le coup de Matrimonium Porhibitem.


Marie et Joseph sont deux fidèles de l’Église. Ils sont baptisés et sont mariés depuis 1455. Ils veulent qu’apparaissent de manière officielle (IG) leur mariage.

=> Ils peuvent se remarier à l’église IG (cérémonie à définir, comme une sorte de confirmation, ou tout simplement comme un anniversaire des noces). La position de l’Église reste inchangée. Le mariage est acté depuis 1455 dans les registres, et cette formalité IG n’est considérée que comme une confirmation, un petit « plus » IG.


Paul et Martine sont prêtres de l’Église Aristotélicienne. Ils décident de se marier IG.

=> Le mariage n’est par reconnu et ne sera pas enregistré dans les registres de Rome. De plus, comme le mariage des prêtres est interdit par le Droit Canon, ils encourront des sanctions RP.

Marie et Joseph sont mariés IG (et éventuellement RP) et leur mariage a été reconnu et acté par l’Église. Ils décident de divorcer comme cela est prévu par le Droit Canon.

=> Leur demande, si elle est jugée recevable, conduira à la dissolution du mariage, comme c’était le cas RP avant. Ce divorce sera acté et enregistré dans les registres de Rome. Même si la petite phrase « marié à […] et bénit par […] » demeure sur le profil IG, l’Église les reconnaîtra comme divorcés car SEULS les registres de Rome font foi. Il leur sera donc possible de se remarier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le mariage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Mariage des soldats Maya II et nain32
» [RP] Mariage de Myckilem et Naurestel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province ecclésiastique de Sens :: Archives Diocèse d'Orléans-
Sauter vers: